Volvo condamné pour un accident mortel

Voir le site Automoto

Volvo
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2008-12-18T10:38:00.000Z, mis à jour 2008-12-18T10:38:00.000Z

La condamnation de Volvo à 200.000 euros d'amende pour homicides et blessures involontaires, a été confirmée jeudi par la Cour d'appel de Colmar.

Une enseignante circulant le 17 juin 1999 dans une rue du centre de Wasselonne (Bas-Rhin), était montée sur un trottoir après avoir perdu le contrôle de sa Volvo 850 TDI break automatique et avait fauché trois enfants, tuant deux d'entre eux et blessant grièvement le troisième.

L'enquête avait conclu à un défaut sur le système d'assistance au freinage, problème connu du constructeur automobile suédois propriété de Ford qui n'avait cependant pas procédé au rappel systématique des véhicules.

La cour a aussi confirmé la condamnation de la conductrice. Dans son jugement du 31 janvier 2008, le tribunal correctionnel de Saverne lui avait infligé six mois de prison avec sursis, un an de suspension du permis de conduire et 300 euros d'amende, en lui reprochant de n'avoir pas eu les bons réflexes quand elle avait constaté la défaillance de ses freins.

La Cour d'appel a également condamné Volvo à la publication de l'arrêt dans deux quotidiens nationaux.

(avec agences)

-> Plus d'infos sur ce sujet:
23/10/2008: Volvo passe devant le tribunal pour homicides et blessures involontaires