Volvo fête les 50 ans de sa ceinture de sécurité

Voir le site Automoto

Photo 15 : Volvo S80 D5 205 ch : la méthode suédoise
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-08-14T08:48:00.000Z, mis à jour 2009-08-14T08:48:00.000Z

Il y a 50 ans jour pour jour, Volvo inventait la ceinture de sécurité à 3 points, en l'intégrant à l'un de ses modèles : le PV544. Elle est depuis l'élément de base de la sécurité embarquée.

A ce jour, la ceinture à trois points, dite aussi ceinture à enrouleur, représente l'élément de sécurité embarqué le plus répandu dans le domaine de l'automobile. C'est aussi et surtout un gage de réduction du risque de décès ou de blessure grave en cas de collision avec un efficacité supérieure à 50 %. Innovation la plus importante en plus de 120 ans d'histoire auto, la ceinture de sécurité actuelle revient aux travaux d'un ingénieur suédois travaillant chez Volvo.

A la fin des années 1950, Nils Bohlin se penche sur la question insatisfait du rendement de la ceinture abdominale à deux points alors la plus usitée. Il planche sur le sujet et étudie les principes physico-mécaniques. Son idée ? "La présence de sangles abdominales diagonales avec ancrage de la ceinture sur un point d’attache placé bas, sur le côté du siège, la géométrie de la ceinture formant un « V » pointant vers le sol, et le fait que la ceinture reste fermement en place sous la charge", rappelle Volvo. Depuis cette ceinture de sécurité trois points est devenue incontournable et généralisée sur quasiment l'ensemble des marques puis des marchés.


Depuis cinquante ans, la ceinture à trois points sauve des vies et elle en sauvera encore beaucoup. Et si l’on se réfère au taux de port de la ceinture, chaque point de pourcentage gagné fait une différence. Empoigner la ceinture, la tirer, la boucler et la relâcher en veillant à ce qu’elle soit bien tendue : voici des gestes simples mais ô combien efficaces pour une sécurité optimale. Et puis cela évite un maudit procès-verbal...