WEC – 24H du Mans 2016 : la course enfin lancée, problème pour l'Audi n°7

Voir le site Automoto

Audi R18 (24 Heures du Mans 2016)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-18T14:55:14.389Z, mis à jour 2016-06-18T15:58:17.977Z

La légendaire épreuve sarthoise a mis du temps à démarrer, la faute à la pluie, mais a laissé place au show. Malheureusement, ce dernier n'a pas duré longtemps pour la firme aux anneaux.

MAJ - 16h45 : coup de théâtre en tête de la course ! L'Audi n°7, qui occupait la première place, a été obligée de s'arrêter plus tôt que prévu, la faute à un turbo qui a cassé. La perte de temps est énorme pour la firme aux anneaux, son prototype ne repartant qu'en 59e position. Devant, la Porsche n°1 domine les débats devant la rescapée teutonne n°8 et la Toyota n°6.


______________________________________________________________________________________________________________

MAJ - 15h56 : Après presque une heure passée sour le régime de la voiture de sécurité, la meute a enfin été libérée et les 24 Heures du Mans ont vraiment débuté. Et d'entrée de jeu, la Toyota pilotée par Sébastien Buemi a été dépassée par les deux Audi R 18, glissant ainsi à la 6e place. Devant, l'autre machine nippone emmenée par Mike Conway a pris le dessus sur la 919 Hybdrid de Timo Bernhard pour s'intercaler entre les deux Porsche avant de prendre la première place quelques minutes plus tard.


______________________________________________________________________________________________________________

C'était à prévoir. En raison d'une forte pluie sur le circuit automobile de la Sarthe, le coup d'envoi des 24 Heures du Mans 2016 a été donné sous régime de voiture de sécurité. Une décision logique en termes de sécurité, même si le spectacle en pâtit, forcément.


Ordre inchangé en LMP1

En pole position - comme l'année dernière-, la Porsche 919 Hybrid n°2 pilotée par Romain Dumas, Neel Jani (qui démarrera) et Marc Lieb a donc conservé sa première place sans batailler lors de ses premières minutes de la légendaire course sarthoise. Elle devance toujours l'autre machine de Zuffenhausen, la n°1 du trio sacré champion du monde WEC l'année dernière et composé de Timo Bernhard, Brandon Hartley et Mark Webber, sachant que c'est le premier cité qui est au volant pour commencer l'épreuve mancelle. Suivent les deux Toyota S050 et les Audi R18, principales victimes de la pluie lors des qualifications.


La Ford n°67 immobilisée au stand avant le départ

En LMP2, la Ligier JS P2 n°26 mène la danse après son meilleur chrono dans la catégorie lors des qualifications alors que la Ford GT N°68 de Sébastien Bourdais, Joey Hand et Dirk Müller s'est adjugé la pole position dans la catégorie Gte Pro. Mais la marque américaine, de retour aux 24 Heures du Mans 50 ans après son triplé historique, rencontre déjà un problème de boîte de vitesses sur sa machine n°67 qui a finalement pu repartir avec deux boucles de retard.

Séquence plus légère avant le départ : le coup d'envoi de l'épreuve mancelle donné par l'acteur américain Brad Pitt, qui s'est fendu d'un « Pilotes, démarrez vos moteurs » en français dans le texte !