WEC - 6 heures de Bahrein 2016 : Audi termine sur un doublé, la Porsche n°2 sacrée

Voir le site Automoto

Audi R18 - 6 Heures de Bahrein 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-11-19T19:29:59.463Z, mis à jour 2016-11-19T19:33:16.059Z

Pour sa dernière course en Endurance, Audi a tiré sa révérence de la plus belle des façons alors que le prototype 919 Hybrid numéro 2 emmené par le trio Dumas-Jani-Lieb a décroché le Graal.

On a envie de dire que ce n'était qu'un revoir. L'avenir nous le dira. En attendant, Audi a mis fin à son programme en Endurance de la plus belle des manières en s'octroyant un doublé lors des 6 Heures de Bahrein, ultime manche de la saison 2016 du WEC. Une épreuve qui a également couronné la Porsche n°2 du trio Dumas-Jani-Lieb.

Grand Format : Les Français des 24 Heures du Mans 2016


Impériales Audi

Après avoir verrouillé la première ligne lors des qualifications, Lucas di Grassi claquant au passage une pole position record pour un prototype sur la piste de Sakhir, la marque d'Ingolstadt a parfaitement géré sa dernière course en Endurance. A la clé : un doublé indiscutable, comme pour rappeler que la firme teutonne a marqué de son empreinte la discipline avec 18 ans de présence et 13 victoires lors des 24 Heures du Mans. 


De quoi faire couler quelques larmes dans le garage d'Audi et sur le muret des stands quand la R18 n°8 a franchi la ligne d'arrivée.


Un dernier podium pour Webber, le titre pour la 919 n°2

Derrière les 6 heures d'épreuve parfaitement maîtrisées des deux prototypes aux Anneaux, Porsche et Toyota se sont partagés les honneurs. Mais la dernière course de Mark Webber à bord de la 919 Hybrid n°1 qui termine sur la dernière marche du podium et la der d'Audi n'ont pas fait oublier que le titre pilotes était encore sur le feu


Et à ce petit jeu, le prototype n°2 de Zuffenhausen, emmené par Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, s'est imposé en assurant la 6e place de la course, à trois tours des leaders et derrière les deux Toyota, pas dans le rythme et qui auront vécu une saison très difficile, marquée par un abandon dans les derniers instants des 24 Heures du Mans.


A noter qu'en LMGTE Am, Aston Martin a tout perdu, la faute à une casse moteur intervenue à la mi-course, laissant le champ libre à la Ferrari AF Corse n°83 pour décrocher le Graal. Heureusement pour le constructeur britannique, l'équipage n°95 dans la catégorie LMGTE Pro a redonné un peu le sourire en remportant le titre de la catégorie devant les deux Ferrari AF Corse.

No limit : la Porsche 919 Hybrid