WRC 2017 : les premières impressions suite à l’essai de la Citroën C3

Voir le site Automoto

citroen
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-19T12:30:00.148Z, mis à jour 2016-04-19T14:22:08.549Z

Après avoir dévoilé les premières images officielles de la nouvelle Citroën C3 dans sa version préparée pour le Rallye WRC, l’équipe donne ses premières impressions sur le bolide aux chevrons.

Citroën Racing a procédé à la première séance d’essais de la voiture qui sera engagée en Championnat du Monde des Rallyes à partir de la saison prochaine. Verdict ?


Un modèle en rupture avec les bolides précédents

Sur les pistes en terre du Château de Lastours puis de Fontjoncouse, Kris Meeke a déjà pu éprouver la fiabilité et les performances de ce modèle de nouvelle génération. La Citroën dévoilée il y a quelques jours est parée pour l’édition 2017 du World Rally Championship. La rupture avec les modèles apparus en 2011 promet d’être franche, autant sur, et sous, le capot ! 

La carrosserie s’offre de plus grandes libertés aérodynamiques avec un élargissement de 55 mm, son bouclier avant équipé d’une lame, des entrées et sorties d’air proéminentes, sans oublier son diffuseur arrière préparé spécifiquement par la direction technique de Citroën Racing. 


Kris Meeke tout sourire 

Dans l’habitacle, pendant quatre jours d’essais, Kris Meeke a pu analyser les inévitables problèmes de jeunesse, ainsi que les réactions de la voiture en fonction des évolutions de réglages. Mais le retour est extrêmement positif, il faut dire qu’avec les nouvelles réglementations du WRC pour 2017, les montures risquent d’être nettement plus nerveuses, à l'instar de la future Volkswagen Polo annonçant 380 ch.

« Avec la puissance et l’efficacité aérodynamique, ces voitures sont fascinantes. Après mon premier run, un des mécaniciens a filmé mon visage. Je ne m’en rendais pas compte, mais mon sourire en disait long sur le plaisir que je venais de ressentir… », a expliqué le pilote britannique dans un communiqué.