WRC : Citroën Racing racheté par le Qatar ?

Voir le site Automoto

Citroën Qatar Al Attiyah WRC Acropole 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-07-31T13:19:00.000Z, mis à jour 2012-07-31T15:31:44.000Z

Cette révélation de nos confrères d'AUTOhebdo a été lancée ce mardi, alors que l'officialisation ne devait se faire qu'en octobre. Selon le magazine, un fond d'investissement du Qatar rachèterait Citroën Racing.

Selon AUTOhebdo, l'équipe championne du monde des rallyes Citroën Racing sera racheté par le Qatar.

Coup de tonnerre qatari


Suite à de grosses difficultés financières du groupe PSA, confirmées ce mois-ci, l'équipe Citroën Racing aurait déjà conclu un rachat par le Qatar, a révélé AUTOHebdo dans son numéro 1868 de ce 31 juillet 2012*. Alors que se dessinait une rumeur de désengagement de Red Bull vers VW, le Qatar serait le repreneur de la team française. Une logique décision purement financière, sachant que la star Sébastien Loeb ne serait peut-être plus là en 2013. Seulement, cette annonce ne devait être divulguée officiellement que début octobre, au Mondial de l'Auto et au Rallye de France.



Citroën-Qatar, les prémices


La réunion du petit émirat et de l'écurie sportive française n'est pas nouvelle. En marge de l'équipe officielle, existe depuis le début d'année une équipe Qatar World Rally Team, financée par l'émirat éponyme, engageant le seul pilote national Nasser Al-Attiyah en championnat du monde des rallyes (WRC). De plus le Qatar a déjà un pied dans l'automobile via le groupe Volkswagen dont il est actionnaire à 17%, marque qui s'engage justement en WRC l'an prochain... Et question pilotes, si Loeb n'était pas au programme, resterait le belge Thierry Neuville ainsi que le finlandais Mikko Hirvonen, sans compter d'autres talents sur le marché.



Nasser Al-Attiyah Citroën Qatar 2012
Le pilote qatari Nasser Al-Attiyah, 42 ans


Nouveau désengagement de PSA


Janvier 2012, une terrible nouvelle avait frappé le sport automobile français. Alors que le personnel et pilotes atterrissaient sur le tarmac de Sebring (États-Unis) pour les premiers tests de la saison, PSA avait brutalement arrêté le programme d'endurance de Peugeot Sport, alors que la voiture était déjà quasi-prête. Après le retrait d'une compétition où le succès attendait et l'image de marque était gonflée, c'est aujourd'hui Citroën en WRC qui est menacée.



En attendant une réponse de Citroën, le pilote qatari Al-Attiyah a justement obtenu une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Londres, dans la catégorie skeet du Tir.



* : Le numéro 1868 d'AUTOhebdo est accessible via ce lien.