WRC - Rallye d’Argentine 2016 : Sébastien Ogier, « ils vont me pousser, un jour, à rester chez moi »

Voir le site Automoto

Sébastien Ogier - Volkswagen Motorsport 2015
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-24T10:02:15.055Z, mis à jour 2016-04-24T10:02:16.909Z

Sébastien Ogier (Volkswagen) est las du règlement l'obligeant à ouvrir la piste.

Sébastien Ogier (Volkswagen) ne devrait pas s’imposer au Rallye d’Argentine, une épreuve manquant encore à son palmarès. La faute, en partie, au règlement…

L’obligation d’ouvrir

Leader du championnat, Sébastien Ogier doit ouvrir la piste et c’est un sacré désavantage pour lui. La preuve, il a perdu 20 secondes sur le temps scratch lors du premier passage dans la plus longue spéciale. Après la journée de samedi, il était abattu, « ce n’est pas le meilleur endroit pour sortir une grosse attaque. Moi, tout ce que j’attends dimanche, c’est de rentrer à la maison ! Le désavantage a été trop important, trop longtemps. »

Ennuyeux

Ogier est donc très remonté après la FIA et sous-entend que diverses règles pourraient avoir raison de sa motivation, « Le Championnat devient de plus en plus ennuyeux pour moi, ils vont me pousser, un jour, à rester chez moi. » Avant ES16, le triple champion du monde en titre concède un peu moins de 30 secondes à Hayden Paddon, surprenant leader après le crash de Jari-Matti Latvala.

Paddon y va droit

Hayden Paddon est en passe de remporter le premier rallye de sa carrière au volant d’une Hyundai qui fonctionne très bien, « j’adore ces spéciales et la i20 marche vraiment bien dans le rapide. Mais je me suis fais quelques frayeurs en sortant un peu large par endroits. Et, à deux ou trois reprises, on a eu du bol de ne pas crever. » Débarrassé de Latvala et avec un Ogier désabusé, le Néo-Zélandais n’aura plus qu’à contrôler pour s’imposer.