WRC - Rallye d'Australie 2016 : Mikkelsen et Ogier offrent un dernier doublé à Volkswagen

Voir le site Automoto

Andreas Mikkelsen   Rallye d'Australie WRC 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-11-20T07:19:58.791Z, mis à jour 2016-11-20T17:14:21.816Z

Pour sa dernière course en WRC, Volkswagen est sorti par la grande porte en dominant la concurrence tout au long du week-end et en ne laissant que la 3e place de libre à Thierry Neuville sur sa Hyundai.

Une sortie par la grande porte. A l'instar d'Audi qui s'est offert un doublé pour sa dernière course en Endurance lors des 6 Heures de Bahrein, Volkswagen a dit au revoir au championnat du monde des Rallyes sur un énième succès avec une victoire d'Andreas Mikkelsen et une deuxième place assurée par Sébastien Ogier lors du Rallye d'Australie, dernière manche de la saison 2016 de WRC.

Insolite : Le footballeur Neymar copilote de Sébastian Ogier (2014)


Volkswagen a ultra-dominé

Distancé de deux secondes avant le coup d'envoi de la dernière journée de course, le quadruple champion du monde français a perdu toute chance de victoire lors de la 20e spéciale, la faute à un tête-à-queue. Pas de quoi affoler le natif de Gap qui a assuré une solide 2e place pour Volkswagen en signant sept temps « scratch » et en remportant notamment la Power Stage. Son partenaire norvégien a signé trois meilleurs chronos supplémentaires (10 au total, donc), portant ainsi le nombre de meilleurs temps à 17 sur 23 sur tout le week-end. Vous avez domination ?


Neuville vice-champion du monde

Derrière les deux intouchables Volkswagen, c'est Thierry Neuville qui a décroché la dernière marche du podium au volant de sa Hyundai i20 et, surtout, le titre de vice-champion du monde. Le Belge a été l'un des pilotes les plus réguliers du week-end et a profité d'une erreur de son équipier, Hayden Paddon, pour assurer cette deuxième place au Mondial avant même la Power Stage. Dommage pour le Néo-zélandais qui a longtemps été un outsider à la victoire au contraire de Jari-Matti Latvala, le troisième pilote Volkswagen, qui achève une saison compliquée par une triste 8e place après avoir été la victime malheureuse d'une casse mécanique dès l'ES1.


Reste à savoir où ce petit monde ira l'année prochaine, sachant que des contacts ont été noués entre les pilotes Volkswagen (dont Ogier) et Ford M-Sport mais aucun accord n'a été trouvé selon les informations de nos confrères de La Provence.

Premiers essais de la Citroën C3 WRC 2017