WRC - Rallye d’Espagne 2016 : Sébastien Ogier, champion puissance 4

Voir le site Automoto

Cu4rD0aXgAA4AXH large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-10-16T11:45:21.853Z, mis à jour 2016-10-16T11:46:59.858Z

Vainqueur du Rallye d’Espagne après une belle bataille contre Dani Sordo, Sébastien Ogier a glané son quatrième titre de suite en WRC, écrivant un peu plus sa légende.

Sébastien Ogier a décroché son quatrième titre consécutif au terme du Rallye d’Espagne, qu’il a remporté devant Dani Sordo et Thierry Neuville. Il rentre dans le cercle très fermé des quadruples champions du monde de WRC.

Andreas Mikkelsen out

Vendredi soir, Sébastien Ogier accusait dix sept secondes de retard sur Dani Sordo, qui avait à cœur de s’imposer chez lui. En difficulté sur une piste boueuse, le Français a remis les pendules à l’heure le lendemain avec plusieurs scratch pour virer en tête avant les dernières spéciales du dimanche. Suite au tonneau d’Andreas Mikkelsen dans l’ES12, il n’avait plus besoin que d’un seul petit point pour s’adjuger un quatrième titre de rang. Au terme d’une belle bataille avec l’Espagnol, il s’est finalement imposé en patron signant sa cinquième victoire de la saison, synonyme de couronne mondiale.

Quadruplé

Âgé de 32 ans, Sébastien Ogier est donc un quadruple champion du monde, à l’image des finlandais Juha Kankkunen et Tommi Makkinen. Le pilote Volkswagen n’a plus qu’un seul homme devant lui : Sébastien Loeb, son compatriote et ex-coéquipier chez Citroën, et ses neufs titres. Il est encore jeune et, malgré une saison difficile où il a parfois fait montre de son agacement face au règlement (l’obligation d’ouvrir très pénalisante), il possède toutes les cartes en mains pour se rapprocher du recordman alsacien. Preuve qu’il est un patron, il n’a pensé qu’à la victoire ce week-end, ne cherchant aucunement à calculer quoique ce soit. Sa détermination aura été récompensée de la plus belle des manières.

« C’est génial »

Après la Power Stage, Sébastien Ogier a exprimé sa joie, « C’est génial ! Ça a été une saison difficile mais fantastique ! Un grand merci à l’équipe, on a tout le temps eu une voiture parfaite !
». Il continue, « c’est fantastique de rejoindre d’aussi grands noms dans l’histoire du WRC. C’est génial de faire partie de cette liste, j’en suis très fier » avant de rendre hommage à son co-pilote et à son équipe, « Julien a fait un boulot fantastique. On est tous les deux Champions du monde et tout le team Volkswagen également. » Un vrai patron on vous dit.