WRC - Rallye de Grande-Bretagne 2016 : Ogier, roi d’outre-Manche

Voir le site Automoto

14882367 1361275267262939 8689960819380570846 o
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-10-30T13:46:04.797Z, mis à jour 2016-10-30T13:46:06.083Z

Sébastien Ogier a remporté le Rallye de Grande-Bretagne pour la quatrième fois de sa carrière. En feu durant toutes les spéciales du dimanche, Ott Tänak échoue pour dix secondes.

Après un vendredi impérial et un samedi maîtrisé, Sébastien Ogier a intelligemment géré son dimanche pour empocher la victoire en Grande-Bretagne, sa sixième cette saison et la quatrième de rang depuis l’Allemagne. Le quadruple champion du monde en titre s’est imposé devant Ott Tänak (Ford) et Thierry Neuville (Hyundai).

« J'attaque toujours, je suis à la limite »

« J’attaque toujours, je suis à la limite. Hier (samedi), j'ai dit que nous perdrions du temps aujourd'hui, d'où le besoin de prendre nos distances. J'ai toujours une marge. Tout va bien, mais je dois continuer de bien piloter. » déclarait Sébastien Ogier après les trois premières spéciales du dimanche, toutes remportées par Ott Tänak. Le pilote Ford n’a pas ménagé ses efforts pour grignoter des secondes sur le Français, ce dernier contrôlant plus qu’il n’attaquait. Au vu de son avance, c’était fort compréhensible. Mais, visiblement, un nouveau succès en Grande-Bretagne, le quatrième de sa carrière, lui tenait trop à cœur.

Six temps scratch n’ont pas suffit

L’Estonien, en feu, a tout donné dans les ultimes kilomètres du Rallye. Pour preuve, il a dominé la journée du dimanche dans son entièreté, signant les six derniers temps scratch, dont celui de la Power Stage. Sa performance de haute voltige n’a pas suffit pour remporter l’avant-dernière course du calendrier et sa Ford Fiesta RS échoue finalement pour 10,2 secondes face à la Volkswagen Polo R de Sébastien Ogier. Thierry Neuville (Hyundai), Hayden Paddon (Hyundai) et Kris Meeke (Citroën) complètent le top 5.

Le titre constructeur en poche pour VW

A l’arrivée, Sébastien Ogier n’avait qu’une pensée, celle pour son équipe. Grâce à son succès en Grande-Bretagne, le Français a offert le titre constructeurs à Volkswagen. Il n’a pas manqué de souligner ce que son team lui apporte chaque année, « Ça a été une victoire difficile à aller chercher. Ott a été très rapide et régulier tout le week-end, il a fallu faire un rallye parfait. Ce week-end, l’objectif principal était le titre constructeurs. Je ne serais pas champion du monde sans le team, ils le méritent. » De quoi affirmer encore plus la domination VW/Ogier depuis leur mariage.

Un ultime rendez-vous

Il ne reste donc plus qu’un seul Rallye au calendrier, avec peu de suspens encore en cours. Qui sera titré vice-champion du monde derrière Sébastien Ogier ? Pour le moment, Thierry Neuville possède 14 points d’avance sur Andreas Mikkelsen et 17 sur son coéquipier Hayden Paddon. Cet ultime verdict sera rendu en Australie, du 17 au 20 novembre prochains, avec une belle bataille entre ces trois-là au programme.