WRC – Rallye de Sardaigne 2015 : Ogier en route vers la victoire

Voir le site Automoto

WRC   Rallye de Sardaigne 2015   Sébastien Ogier
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-06-13T18:58:56.681Z, mis à jour 2015-06-13T19:10:19.160Z

Sébastien Ogier a récupéré, ce samedi soir, la tête du Rallye de Sardaigne qui était jusque là détenue par Hayden Paddon. La victoire tend désormais les bras au pilote Volkswagen, qui bénéficie d’une avance de 2 minutes sur son plus proche poursuivant.

Une crevaison qui coûte cher à Latvala

Sébastien Ogier, avait bien débuté la journée, grappillant 1,7 secondes sur les deux premières spéciales de la matinée mais le Champion du Monde en titre a perdu du terrain sur les portions suivantes. En cause : une petite erreur dans une épingle de l’ES13. A la mi journée, le Français pointe ainsi à 9,9 secondes d’Hayden Paddon au lieu de 8,8 ; le Néo Zélandais étant toujours confortablement installé en tête sur sa Hyundai. Mais Ogier peut s’estimer heureux d’être en lice pour la victoire… car ce n’est pas le cas de son coéquipier Jari-Matti Latvala, qui a laissé échapper près de 2 minutes 27 à cause d’une crevaison dans le premier passage de Coiluna. Le Finlandais rétrograde ainsi à la 5e place, faisant les affaires d’Ott Tanak.

Inversion de tendance

Mais le classement va encore évoluer dans le courant de l’après-midi. Hayden Paddon, qui s’était emparé de la tête du rallye dès la première spéciale du vendredi, va partir en tête à queue dans l’ES17 Monti di Alà. Le pilote Hyundai perd l’équivalent de 12,6 secondes sur l’auteur du temps scratch… Sébastien Ogier, qui devient par conséquent le nouveau leader. Et l’écart va encore s’accroitre sur les deux portions suivantes, et pour cause ! 26 secondes s’envolent puis carrément 1 minute 46 ; Paddon ayant heurté une pierre en toute fin de journée. Ce dernier, bien que toujours 2e du général, accuse désormais 2 minutes 13 de retard sur tricolore.

Autres victimes de ce samedi après-midi : Ott Tanak dont la boite à vitesses a lâché alors qu’il pointait à la 3e place… et surtout Jari-Matti Latvala. Le Finlandais prenait tous les risques pour revenir mais une petite touchette dans l’ES17 va s’avérer lourde de conséquence. Suspension endommagée, Latvala ralliera à chaque fois l’arrivée tant bien que mal. Ce samedi soir, il pointe à la 6e place à plus de 8 minutes de son coéquipier ! Mads Ostberg, Thierry Nueville et Elfyn Evans le devancent au classement provisoire.

A noter qu’Andreas Mikkelsen a été contraint de se retirer en raison d’une roue arrachée. Même sort pour Dani Sordo, trahi par sa pompe à essence et pour Martin Prokop qui avait dominé la toute première spéciale du Rallye de Sardaigne. Le Tchèque a rencontré des problèmes de pression d’huile. Quatre spéciales restent à disputer ce dimanche : Olmedo Monte Baranta et Cala Flumini qui feront l’objet chacune de deux passages.