WRC - Rallye du Mexique 2014 : Ogier, comme en 2013

Voir le site Automoto

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-03-09T15:45:00.000Z, mis à jour 2014-03-09T19:29:52.000Z

Comme en 2013, Sébastien Ogier a dominé le Rallye du Mexique, remportant cette fois-ci 13 des 22 spéciales. Il a mené gagné les trois points de la Power Stage pour reprendre le leadership au classement. Latvala, deuxième solide, offre le doublé à Volkswagen.

Résumé du samedi
Leader au général depuis vendredi après une belle bataille face à Ostberg, Sébastien Ogier compte plus d’une minute d’avance sur Latvala, son coéquipier. Les pilotes Volkswagen sont donc en route pour un doublé, profitant notamment du problème de suspension essuyé par le Norvégien après un choc avec un talus. Visiblement, c’est une erreur de note qui a coûté ses chances de podium à celui qui porte les couleurs de Citroën. Avant d’attaquer dimanche, le surprenant Thierry Neuville occupe la troisième marche du podium.
SS19 - Super Spéciale 5 (4,42 km)
Sébastien Ogier ne s’en fait plus mais continue d’attaquer pour asseoir sa domination. Pour bien démarrer la dernière journée sur les pistes, sous un beau soleil après une pluie nocturne, le Français signe le scratch de la cinquième Super Spéciale, 1,6 seconde devant Mikkelsen. Latvala, sixième, reste son dauphin au général. Sauf gros pépin, le doublé est assuré pour Volkswagen.
SS20 - Guanajuatito (55,92 km)
C'est sans doute le plus gros challenge du Rallye car c'est bel et bien la spéciale la plus longue, soit celle qui peut redistribuer quelques cartes tant personne n'est à l'abri d'une erreur sur un tracé aussi important. Mais Ogier a logiquement préféré gérer plutôt que d'attaquer. Il termine deuxième de la spéciale, derrière Ostberg, qui ne se bat plus pour la victoire finale depuis longtemps, mais devant Latvala. Apparemment, le Finlandais a vérifié ses suspensions après avoir franchi la ligne.

Au général, Ogier est toujours devant Latvala et Neuville.


SS21 - Derramadero (11,63 km)
Malgré un choc avec un talus lui ayant coûté ses chances de disputer la victoire, Ostberg réalise un très bon dimanche avec un deuxième scratch consécutif. Latvala, qui n'a finalement rien sur sa voiture, termine à 3,3 secondes tandis qu'Ogier, désormais en mode gestion, finit à 4,4 secondes. Avant la Power Stage, le Français est bien parti pour aller chercher sa deuxième victoire cette saison.
SS22 - El Brinco 2 Power Stage (8,25 km)
La Power Stage du Mexique a été marquée par un choc entre la Citroën de Meeke et quelque chose sur la piste. Cela a retardé la spéciale remportée d’une main de maître par Sébastien Ogier, 1,8 seconde devant Latvala. C’est la 250ème étape gagnée par le Français en carrière, la treizième durant le Rallye du Mexique. Auteur d’une belle course, Neuville s’incline face à Hirvonen pour le dernier point bonus de la Power Stage. Comme en 2013, Sébastien Ogier a donc remporté le Rallye du Mexique.
Comme en 2013, il n’a laissé que des miettes à ses adversaires. Au Championnat pilotes, avec 28 nouveaux points inscrits (grâce aux 3 points de la Power Stage), le Champion du Monde en titre compte 63 unités et reprend le leadership à Latvala, qui en compte 60. Au passage, il faut noter la domination de Volkswagen en ce début de saison, avec trois Rallyes gagnés de rang.