WRC - Rallye du Mexique 2014 : Ogier s'offre la (courte) première spéciale

Voir le site Automoto

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC) à l'arrivée de la première spéciale du Rallye du Mexique le 6 mars 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-03-07T10:06:00.000Z, mis à jour 2014-03-07T11:10:47.000Z

Dans la séance d'échauffement du premier tracé long d'un petit kilomètre, le Français Sébastien Ogier (Volkswagen) a réalisé le temps scratch face à Ott Tänak (Ford) et Andreas Mikkelsen (Volkswagen), avant le vrai départ de l'épreuve ce vendredi.

Échauffement réussi pour Ogier
Si l'année avait parfaitement débuté pour Sébastien Ogier, vainqueur du spectaculaire Monte Carlo avec 27 points au compteur, le Rallye de Suède s'est avéré plus compliqué, le Français ayant commis une erreur tôt dans l'épreuve. Second du classement après 2 courses, 5 points derrière son coéquipier finlandais Jari-Matti Latvala ayant saisi l'opportunité (40 points au total), le pilote Volkswagen retrouve cette semaine loin de la neige, dans le climat beaucoup plus chaud du Mexique.

Si le rallye démarre véritablement ce vendredi, la première spéciale de jeudi soir a servi d'échauffement pour tous les pilotes. Sur le kilomètre du tracé, Ogier s'est imposé, devant le Letton Ott Tänak (Ford) à trois dixièmes de secondes, et son autre coéquipier, le Norvégien Andreas Mikkelsen à 4 dixièmes.


Ce qui attend les pilotes
Le programme de ce vendredi se compose de 10 spéciales. Quatre tracés de 10, 44, 15,6 et 2,6 kilomètres seront parcouru la matinée, puis une seconde fois l'après-midi dans le même ordre, avant un double passage sur la super spéciale 11-12 de 2,21 km.

Puis le Rallye du Mexique se poursuivra samedi avec quatre très longues spéciales, une ES16 réduite (8 km) puis de nouveau le duo de super spéciales 17-18 de 2,21 km, dimanche offrant 4 tracés dont le plus long "Guanajatito" de 56 kilomètres.

Lors de l'édition 2013, Sébastien Ogier avait remporté facilement le rallye, avec 3 minutes 26 secondes d'avance sur Mikko Hirvonen (Citroën) et Thierry Neuville (Ford M-Sport).