WRC - Rallye du Mexique 2015 : Ogier en route vers un 3e succès consécutif

Voir le site Automoto

WRC 2015 - Rallye du Mexique - Sébastien Ogier
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-03-08T09:10:00.000Z, mis à jour 2015-03-08T09:32:15.000Z

Sébastien Ogier (Volkswagen) menait le Rallye du Mexique avec près de 13.5 secondes d'avance sur son coéquipier Jari-Matti Latvala au soir de la 2e journée... et cet écart a encore grandi après 18 spéciales puisque le Finlandais a commis une erreur dans l'ES Otates. Résultat, le pilote tricolore se retrouve seul en tête.

Une 3e victoire consécutive semble tendre les bras à Sébastien Ogier... A trois spéciales du but le Français compte plus de 1 minute 15 d'avance sur son plus proche poursuivant, Jari-Matti Latvala ayant été éliminé.

Latvala écarté de la victoire... et de la course au titre ?
Jari-Matti Latvala attendait beaucoup de ce rallye : le vice-champion du monde sortant, qui accusait 34 points de retard sur son coéquipier Sébastien Ogier avant cette épreuve, espérait pouvoir revenir le leader mais le Finlandais a perdu toute chance d'atteindre ses objectifs dans la spéciale Otates... un petit moment de déconcentration et le pilote Volkswagen part à la faute. La roue arrière gauche est touchée, il ralliera tant bien que mal l'arrivée. Jari-Matti Latvala, qui pointait à ce moment là en 2e position à tout juste 13 secondes du Français, se voit repoussé à plus de six minutes. Grâce au travail acharné de ses mécaniciens, il repartira ce dimanche en Rally2 mais le sort de Latvala semble scellé.

Champ libre pour Ogier
Cette mésaventure fait les affaires de Mads Ostberg qui récupère la 2e place du général... Le Norvégien, victime d'un petit tête-à-queue dans l'ES13, devra tout de même se méfier de son compatriote Andreas Mikkelsen. En effet, le pilote Volkswagen se fait de plus en plus menaçant et pour cause ! 4,5 petites secondes séparent désormais les deux hommes. Mais le grand gagnant de cette troisième journée est Sébastien Ogier. Le Français compte plus de 1 minute 15 d'avance sur son dauphin. De quoi voir venir ! Après le Monte-Carlo et la Suède, le Gapençais pourrait ainsi décrocher sa 3e victoire de l'année ; sa 3e également au Mexique. Trois spéciales restent à disputer : Derramedero, la Powerstage El Brinco et Guanajuatito, longue de presque 56 km... autant dire que les organismes et les voitures vont encore être mis à rude épreuve.

Le top 5 provisoire du Rallye du Mexique est complété par Elfyn Evans (Ford) et Dani Sordo (Hyundai).