WTCC 2014 - Le Castellet : Démonstration de force pour Citroën

Voir le site Automoto

WTCC 2014 - Le Castellet Yvan Muller
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-04-20T17:11:00.000Z, mis à jour 2014-04-20T22:24:52.000Z

Les pilotes Citroën ont été les grands animateurs de ce week-end au Castellet. Destitués de leur première ligne pour valve de sécurité non conforme, Sébastien Loeb et José Maria Lopez ont tous deux réalisé de belles remontées. L'Argentin est même allé jusqu'à s'imposer en manche 2 ; la première course ayant été remportée par leur coéquipier Yvan Muller. Citroën, auteur par deux fois d'un doublé ce dimanche, occupe les trois premières places du classement pilotes avec dans l'ordre Lopez devant Loeb et Muller.

Citroën était ce week-end encore, un cran au dessus de ses adversaires. La marque Française signe deux doublés à domicile malgré le déclassement de Sébastien Loeb et de José Maria Lopez aux qualifications ; des pilotes qui ne se sont fait aucun cadeau.

Muller haut la main en manche 1
Yvan Muller, quadruple champion de la discipline, s'élançait en pole position de la première course en raison de la disqualification de ses coéquipiers José Maria Lopez et Sébastien Loeb. L'ex-rallyman avait en effet signé le meilleur temps des qualifications devant l'Argentin : une grande première pour ce transfuge mais la direction de course ayant jugé la valve de coupure de sécurité non conforme à niveau de l'arrivée d'essence, ils avaient été repoussé en fond de grille... ce qui ne les empêchera pas de faire une belle remontée. Pas suffisant néanmoins pour détrôner la C-Elysée n°1 sous la pluie. Yvan Muller s'impose avec une avance de presque 12s d'avance sur l'autre Alsacien. Lopez devra quant à lui se contenter d'une 4e place juste derrière Gabriele Tarquini déposé sur la fin.

Intense bagarre entre les Citroën en manche 2
Mais la 2e course sera encore plus animée. José Maria Lopez, dernier sur la grille, va au bout de quelques tours à peine se retrouver dans le sillage d'Yvan Muller, qui pointait alors aux alentours de la 6e place ; Sébastien Loeb étant juste derrière eux. L'Argentin va trouver l'ouverture sur le quadruple Champion mais pas l'ex-rallyman qui part même au contact, endommageant très légèrement sans doute sa C-Elysée n°9... Loeb perd en effet du terrain sur ses adversaires qui eux s lancent à la poursuite du leader Tiago Monteiro. Englué dans le trafic, le Champion du Monde des Rallye dégomme une pile de pneus, entrainant la première intervention de la voiture de sécurité ; il y en aura une seconde à peine un tour après le restart en raison d'un accrochage impliquant notamment Filippi. A quatre boucles de l'arrivée, alors que le drapeau vert était de nouveau agité, Monteiro se retrouve aux prises des deux C-Elysées et ne parvient à résister. José Maria Lopez s'impose devant Yvan Muller et Tiago Monteiro. Sébastien Loeb terminera 6e. Bouleversement au classement pilotes puisque Lopez récupère les commandes.


Prochaine épreuve en Hongrie, le premier week-end de Mai.