La Ferrari 488 GTB met le turbo au Salon de Genève 2015

Réputée pour ses magnifiques moteurs V12 atmosphériques, Ferrari a cédé à la mode des moteurs turbo, car la Formule 1 s’y est convertie, mais aussi parce que cette technologie répond aux contraintes de réduction de consommation. Sur son modèle le plus populaire, la 458 Italia lancée en 2010, la firme de Maranello a donc modifié profondément le caractère de son auto. Cela passe d’abord par un changement de nom : 488 GTB, 488 pour la cylindrée unitaire du bloc 3,9 litres biturbo, et GTB pour l’hommage à la 308 GTB ou « Gran Turismo Berlinetta » fêtant ses 40 ans. Le moteur souffle tout de même 670 chevaux à 8.000 tr/min, c’est 100 de plus que l’ancien bloc 4,5 litres V8 atmo, et 65 de plus que sur la 458 Speciale, tandis que le couple bondit de façon spectaculaire de 540 à 760 Nm. Le poids est quasiment identique (-10 kg soit 1.370 kg), et les performances progressent sérieusement, le 0-100 km/h étant abaissé à 3 secondes (-0,4 s), le 0-200 km/h étant communiqué à 8,3 secondes, c’est mieux que l’Enzo ! La vitesse de pointe franchit la barre des 330 km/h, contre 325 pour la 458. Suite à la présentation au Salon de Genève du 5 au 15 mars, la Ferrari GTB sera lancée au printemps 2015, à un tarif oscillant autour de 220.000 euros.