La McLaren P1 GTR, la pistarde des millionnaires au Salon de Genève 2015

Tendance appuyée ces derniers mois dans le secteur automobile, les voitures spécialement dédiées au circuit se multiplient pour ceux désirant avoir une expérience hors du commun sur piste, mais sans pouvoir en profiter sur la route car non homologuées. Car comme les Ferrari FXX, Pagani Zonda et Aston martin Vulcan (elle dévoilée lors du même Salon de Genève en mars2015), la P1 GTR se débarrasse du superflu comme les équipements de série (climatisation, système audio, insonorisation, électronique gérant la consommation) pour offrir un lien direct entre le pilote et l’asphalte, sans oublier la réduction de poids allant avec. A 1.345 kg, cette McLaren ultime laisse 50 kg de côté par rapport à l’hypercar de route, et prend 84 chevaux supplémentaires, le V8 3,8 litres biturbo hybride atteignant la barre des 1.000 chevaux. Les chiffres sur le papier sont identiques tel le 0-100 km/h en 2,8 secondes ou la vitesse de pointe de 350 km/h, or les sensations et l’expérience au volant sont les maîtres-mots. Esthétiquement, l’apparence est encore plus bestiale, par la largeur de 2 mètres, les ailettes à l’avant, le spoiler pelle à tarte et surtout l’énorme aileron arrière surmontant une poupe à nu et les larges tubes échappements. A plus de 2 millions d’euros l’exemplaire, cette McLaren P1 GTR demande d’autres contraintes que le compte en banque fourni, car il faut déjà posséder une P1 de route, et faire vite car le nombre sera très limité, 35 exemplaires étant prévus.