Blacklist / Mentalist : Red et Jane, deux styles pas si différents

Voir le site Blacklist

blacklist
Par Allan Blanvillain|Ecrit pour TF1|2016-10-14T07:00:19.161Z, mis à jour 2016-10-14T07:00:19.161Z

Outre le fait qu’elles se finissent bientôt toutes les deux, temporairement pour l’une, définitivement pour l’autre, Blacklist et Mentalist partage plus d’un point commun, notamment lorsque l’on se focalise plus attentivement sur leur personnage principal.

De prime abord, Raymond Reddington et Patrick Jane se ressemblent comme un chien et un chat. Le premier est un criminel sadique et sans limite, le second se veut un fin observateur au caractère joueur. Si ces deux-là se rencontraient, ils ne s’apprécieraient surement pas et pourtant, ils partagent plus d’un point commun.

Des maîtres en la matière

Bien qu’ils aient des domaines de compétences distincts, Red et Jane n’en reste pas moins des pointures dans leur catégorie. Si Raymond semble tout savoir du milieu criminel, Patrick lui n’a pas son pareil pour créer des illusions. Des facultés uniques qui poussent le FBI à collaborer avec eux et souvent se plier à leurs moindres caprices. Pas étonnant alors que les deux hommes affichent cet air un peu hautain qui les caractérise : ils se savent indispensables.

Une tenue soignée

Certes, là où Red ne sort jamais sans son Borsalino et sa cravate, Jane préfère un look plus décontracté, col ouvert et gilet de rigueur. Mais les deux hommes font preuve d’un goût certain en matière d’élégance, privilégiant systématiquement le costume taillé sur-mesure. Il faut toujours soigner la présentation.

Quête personnelle

Si Raymond et Patrick aident volontiers les forces de l’ordre à résoudre des enquêtes, ils le ne font pas par charité. Le Mentalist a une ambition claire durant les six premières saisons : retrouver (et tuer ?) l’assassin de sa femme et sa fille John le Rouge. Quant au criminel de Blacklist, il a des intérêts divers, mais jamais bien loin de l’affaire en cours. Pour accomplir leur but, ils n’hésitent pas à se servir du FBI / CBI.

La jeune et jolie victime

Lorsque l’on est un spécialiste capricieux, il vaut mieux avoir une victime que l’on pourra tourmenter avec ses envies loufoques ou son caractère incontrôlable. Dans les deux cas, la cible est une jeune et jolie femme au fort tempérament, histoire de créer une ambiance électrique. Si Red joue davantage les pères de substitution, Jane lui préfère tomber amoureux.

Une équipe bien définie

Pour mener à bien l’arrestation des criminels, il vaut mieux savoir s’entourer et Red comme Jane ont à leurs côtés une équipe soudée et presque identique. On retrouve ainsi l’agent de terrain digne de confiance (Ressler dans Blacklist, Cho dans Mentalist), le spécialiste en informatique (Mojtabai dans Blacklist, Wylie dans Mentalist), la jeune recrue polyvalente (Malik dans Blacklist, Vega dans Mentalist) et enfin le patron un peu bourru mais compréhensif (Cooper dans Blacklist, Abbott dans Mentalist).