Interview d'Estelle Denis

Voir le site Ce soir on chante

Samedi soir on chante Goldman - Estelle Denis
Par Aurélie BINOIST|Ecrit pour TF1|2013-01-04T10:29:00.000Z, mis à jour 2013-01-04T10:41:01.000Z

Avec SAMEDI SOIR ON CHANTE, Estelle Denis se lance un nouveau défi. Et pour faire ses premiers pas à la tête d'une émission de variété, elle a bénéficié d'une aide précieuse. Retour sur cette première consacrée aux chansons de Jean-Jacques Goldman avec une animatrice comblée. SAMEDI 19 JANVIER à 20:50.

Vous revenez à l'antenne de TF1 dans un registre totalement nouveau pour vous. Qu'est-ce qui vous a plu ?
J'avais envie de tenter de nouveaux défis ! En l'occurrence, je n'avais jamais présenté d'émissions de variété. J'ai particulièrement été séduite par le concept de Samedi soir on chante : réunir une troupe d'artistes, tous issus de la jeune génération, pour revisiter le répertoire d'un grand nom de la chanson française. Cette première est consacrée aux chansons de Jean-Jacques Goldman. Finalement, avec cette notion de groupe, je retrouvais un peu l'esprit sportif que je connais bien !

Quel est exactement votre rôle ?
J'essaie de restituer la complicité et la bonne ambiance qui règne dans cette troupe. Ces artistes ont tous eu du succès à peu près en même temps et ont grandi ensemble. Pour la première fois, ils sont réunis sur un plateau de télévision. Ils chantent en solo, en groupe ou avec des invités. Après chaque prestation, je les retrouve pour parler des titres qu'ils viennent d'interpréter, de ce que Goldman représente pour eux... Ces échanges ont permis d'apprendre beaucoup sur eux.

Aviez-vous des appréhensions particulières ?
Ma principale appréhension était d'arriver à gérer l'espace. Je suis habituée à des petits plateaux, sans public. Cette fois, j'allais me retrouver sur un grand plateau face à 700 personnes ! J'ai eu la chance d'avoir un coach de luxe en la personne de Nikos Aliagas. Quand il a su que j'allais présenter cette émission, il m'a dit de ne pas hésiter à lui demander conseil. J'en ai profité ! Il m'a conviée sur l'enregistrement de La chanson de l'année et m'a fait monter sur scène face à 4 000 personnes, un moment très formateur. Il est un très bon prof ! Il m'a donné plein de petits conseils qui m'ont aidée à me sentir bien face au public le jour de l'enregistrement. Il m'a aussi dit de m'amuser. Comme j'en avais très envie, ça n'a pas été difficile ! Le jour de l'enregistrement, j'avais tellement envie de commencer que je me suis sentie comme chez moi. Le public a apporté une énergie incroyable. J'ai adoré être en contact avec lui.

Connaissiez-vous personnellement les différents interprètes ?
Je connaissais bien M. Pokora car il est fan de foot. Je l'avais reçu à plusieurs reprises lors d'émissions sportives. J'avais également croisé Amel Bent à l'occasion de reportages qui lui étaient consacrés. J'ai rencontré les autres artistes pendant les répétitions. Nous avons eu du temps pour échanger et nous nous sommes très bien entendus.

Samedi soir on chante avec Goldman
Qu'évoque Jean-Jacques Goldman pour eux ?
Ils sont tous nés dans les années 80. Ils étaient un peu jeunes au moment des premiers albums de Goldman mais ils sont nombreux à l'avoir écouté pendant leur adolescence et les autres l'ont découvert grâce à leurs parents. Pour eux, ses chansons sont comme de vieux standards ! Goldman est vraiment un artiste transgénérationnel. Mes enfants l'aiment par exemple parce qu'ils écoutent Tal et M. Pokora. Lorie l'a rencontré à l'âge de 6 ans. Sa maman, qui était fan, l'avait envoyée pendant un concert pour lui faire signer un autographe. Elle se souvient encore qu'en la voyant arriver, il lui a demandé pourquoi elle n'était pas encore couchée ! Quant à Mickael Miro, il a eu envie de faire ce métier grâce à lui. Beaucoup de ces jeunes artistes côtoient Jean-Jacques Goldman pendant les concerts des Enfoirés. Ils disent tous la même chose : il est d'une pudeur, d'une gentillesse et d'une simplicité incroyables. Ils sont unanimement bluffés par son attitude.

Quelle est la chanson de Jean-Jacques Goldman que vous préférez ?
J'ai beaucoup posé cette question aux artistes durant l'émission mais personne n'arrive vraiment à y répondre car Goldman a fait énormément de chansons et dans des registres très différents. J'ai toujours aimé la variété française. Le répertoire de Goldman fait donc forcément partie de mes standards. Je me rappelle que mon premier album, une cassette, était Non homologué. J'adore Pas toi et Né en 17 à Leidenstadt. Mais la chanson qui m'a fait aimer Goldman est certainement Je te donne. Plus tard, j'ai aussi beaucoup écouté Quatre mots sur un piano qu'il a chantée avec Patrick Fiori.

D'après vous, pourquoi l'émission peut-elle séduire les téléspectateurs ?
Cette émission est un concentré de bonne humeur, un beau moment où tous, jeunes artistes comme invités, étaient heureux d'être réunis et de chanter ensemble. Lorie réalise un rêve en interprétant Je te promets aux côtés de Johnny Hallyday ; Patricia Kaas a chanté avec trois garçons Il me dit que je suis belle. Toutes les filles de la bande sont venues lui témoigner leur admiration. C'était un peu comme un passage de témoin. Il y a eu des moments de partage, d'autres émouvants, beaux ou drôles. Et évidemment, l'émission permet de retrouver les tubes de Goldman. Il a fait un nombre de chansons impressionnant, pour lui ou pour d'autres. Et chose incroyable, nous les connaissons toutes par cœur !