Dans l'actualité récente

La France au rendez-vous des demies

Voir le site Championnat du monde de handball - France 2017

Equipe de France
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-01-24T19:54:00.995Z, mis à jour 2017-01-24T22:33:34.601Z

En tremblant, l'équipe de France a validé son billet pour les demi-finales face à la Suède (33-30). Elle retrouvera ce jeudi, à l'AccorHotels Arena, la Slovénie ou le Qatar qui s'affrontent en ce moment à Paris.

Les Français poursuivent leur parcours sans faute dans ce championnat du monde. Mais que ce fut dur !

Equipe de France : Nikola Karabatic en 5 chiffres


Les Bleus intouchables

Le test s'annonçait grandeur nature après une première partie de tournoi quasi en roue libre. Une phase de poules et un huitième où les joueurs de l'équipe de France ont enfilé les buts comme des perles face à des adversaires pas vraiment à la hauteur. La Suède, portée par quelques talents naissants, devait lui proposer une toute autre adversité. Ce mardi soir, dans un stade Pierre-Mauroy à nouveau chauffé à blanc, la confrontation entre les deux nations historiques du handball, a tenu ses promesses. A l'avantage de l'armada française forcément, mais non sans quelques frayeurs et beaucoup de sueur.

La Marseillaise en vidéo


Les jeunes au rendez-vous

Après avoir pris le match par le bon bout et fait la course en tête jusqu'à la 24e minute, le scénario semblait être un copié-collé de ses précédentes sorties dans ce Mondial. Un faux-semblant seulement. Alors que, côté tricolore, Thierry Omeyer peinait à stopper les artilleurs français, son vis-à vis, Mikael Appelgren enchaînait trois parades consécutives et boostait sa sélection, en tête à la pause (15-16). Tout était à refaire pour les Bleus. Ils devront même s'y reprendre à deux fois pour enfoncer définitivement le clou, les Suédois faisant preuve de ressources insoupçonnées (23-20 à la 42e pour la France, 26-25 à la 48e pour la Suède). Mais il était écrit que ce Mondial, organisé en France, ne pouvait se terminer sans ses ambassadeurs. Et faute d'un Karabatic de gala (3 buts seulement), c'est la jeune garde (Remili, 6 buts, et Fabregas, 5 buts) et Kevin Mahé, solide aux jets de 7 mètres (7/7), qui montreront la voie à suivre pour rejoindre la capitale pour les demis. Les Bleus l'emportent finalement 33 à 30. Le stade lillois pouvait fêter ses héros.

Une demie à leur portée

Jeudi, pour son retour à l'AccorHotels Arena (demi-finale à 20h45, sur TF1), les hommes de Didier Dinart et Guillaume Gille seront à nouveau favoris quelle que soit l'adversaire qui leur sera opposé (le Qatar et la Slovénie se rencontrent en ce moment-même à Paris). Ce sera l'avant-dernière marche dans leur quête d'un sixième titre mondial qui, pour l'heure, a tout d'inéluctable.