Dans l'actualité récente

Objectif dernier carré pour la France

Voir le site Championnat du monde de handball - France 2017

32403005766 8a0807b511 z
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-01-24T15:19:49.424Z, mis à jour 2017-01-24T15:53:53.732Z

La France affronte la Suède (19h en direct sur TF1 et TMC) pour une place dans le dernier carré. Un succès face à l'outsider de la compétition ferait des Bleus, débarrassés de l'Allemagne et du Danemark, éliminés, les grandissimes favoris à une sixième couronne mondiale.

Les Bleus de Didier Dinart et Guillaume Gille, impériaux depuis l'entame du tournoi, espèrent passer l'obstacle des quarts de finales.

Combien gagne un handballeur :

La dernière marche avant Paris

Ce mardi soir (19 heures) , à l'occasion de son premier match diffusé en clair (sur TF1 puis TMC), le dernier sur le chemin de l'AccorHotels Arena et de Paris, l'équipe de France n'a pas le droit de se faire piéger par la Suède. Pour ne pas voir ses rêves de sixième étoile rester accrochés tout là-haut, dans des cieux inaccessibles. Pour ne pas, non plus, plomber l'ambiance du tournoi qu'elle organise et qui n'aurait plus la même saveur sans eux. Bien qu'ils aient égaré leurs titres olympique et européen et qu'ils aient souffert, en première période, pour se défaire de l'Islande en 8es, les champions du monde tricolores restent favoris de ce match couperet.

La Suède, un vrai danger

L'adversaire des Bleus en quart de finale, la Suède, est l'une des belles surprises du Mondial et se présente comme un sérieux outsider. Si elle est loin de rivaliser avec ses illustres devancières qui ont trusté les titres dans les années 90, cette enthousiasmante génération, très rajeunie après le fiasco des J0 2014 (24 ans et demie de moyenne d'âge), arrive lancée après un huitième avalé avec appétit (41-22 devant la Biélorussie). "La Suède est très forte : défense très dense, jeu rapide, ailiers qui anticipent. Ce sera un match très engagé" assure le coach Didier Dinart.

Des Bleus concentrés

Quand l'entraîneur des Bleus parle de ses joueurs, il est moins précis. Volontairement. "On n'a pas à dire qui a bien fait, qui n'a pas bien fait. C'est l'esprit d'équipe, la cohésion du groupe avant tout..." Pour franchir un tour supplémentaire, et même si l'écart moyen enregistré jusque-là (+8) atteste d'un niveau collectif largement à la hauteur, certains joueurs majeurs (Karabatic, Fabregas, Guigou...) devront une fois encore répondre présents pour assoir cette prétendue supériorité sur ses rivaux. D'autres, à l'instar de Luc Abalo et, à un degré moindre, DanielNarcisse, seraient inspirés de sortir de leur boîte pour préparer les rendez-vous de fin de semaine à l'AccorHotels Arena. Les spectateurs nordistes, eux, sont chauffés à blanc. Après la ferveur du Hall XXL de Nantes, le public XXL du stade Pierre-Mauroy (28 010 spectateurs) lui a emboîté le pas en huitième face à l'Islande et sera à nouveau aux côtés des Bleus si ces derniers en réclament le besoin. Jusque-là, il n'a eu qu'à les accompagner dans leur quête d'une sixième couronne mondiale.