Russie – France : ces Bleus-là en imposent

Voir le site Championnat du monde de handball - France 2017

Adrien Dipanda   France
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2017-01-18T11:36:09.729Z, mis à jour 2017-01-18T11:36:10.810Z

Au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, l’Equipe de France s’impose 35 à 24 contre une Russie vaillante mais dépassée dans tous les domaines. Quatrième victoire en autant de rencontres pour les Bleus qui s’assurent la première place du groupe.

Mardi soir à Nantes, les handballeurs français ont livré une nouvelle démonstration de force face à une sélection russe trop limitée physiquement pour inquiéter les champions du monde en titre.

Dipanda donne le ton

Alors que les cadres ont assuré lors des trois premiers matches en portant l’attaque des Bleus, Adrien Dipanda est sorti de sa boîte contre la Russie. Titularisé et responsabilisé en attaque mais également en défense suite au départ de Luka Karabatic, le gaucher a tout simplement réussi son meilleur match en sélection. Dipanda a martyrisé les gardiens russes en inscrivant huit buts en première période, sur dix tentatives. Un récital qui permet aux Experts de rentrer aux vestiaires avec une avance confortable (16-11).

Mahé termine le boulot

En seconde période, Didier Dinart et Guillaume Gille décident de reposer les troupes en offrant du temps de jeu à plusieurs joueurs moins utilisés depuis le début de la compétition. Kentin Mahé (7/8) en profite pour assommer définitivement la Russie, bien aidé par le jeune Nedim Remili (5/5) et l’appelé de dernière minute Dika Mem (2/3). Un différentiel de +11 au final pour les Bleus et une victoire tranquille devant une équipe russe courageuse mais qui a baissé de pied physiquement après la pause. Rappelons que la Russie avait disputé une rencontre la veille contre la Pologne.

Les Bleus sont presque trop bons

Avec cette nouvelle victoire lors de son Championnat du monde, la France prouve une fois de plus son statut de grand favori de la compétition. Les Experts semblent monter en puissance et s’améliorent à chaque sortie. Une situation qui ferait presque peur au manager général de la sélection, Claude Onesta (au micro de BeIn Sports) : « C’est maintenant qu’il va falloir rester vigilant. Quand tout va bien, le risque est que les joueurs se relâchent. »


Les Bleus sont désormais assurés de la première place du Groupe A et ils s’offrent une dernière rencontre sans enjeu face à la Pologne jeudi 19 janvier. Avant le début des choses sérieuses avec les matches à élimination directe.