Dans l'actualité récente

La Suède, meilleur ennemi des Bleus

Voir le site Championnat du monde de handball - France 2017

Daniel Narcisse et Luka Karabatic
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-01-24T17:15:09.408Z, mis à jour 2017-01-24T17:15:10.769Z

Pour régner presque sans partage sur le handball mondial, les Français ont du mettre au pas des Suédois, véritables terreurs des parquets depuis le début des années 90. Retour sur cette rivalité en trois actes avant France-Suède, ce mardi (19h00).

Si la Suède, portée par une jeunesse triomphante, représente un vrai danger pour les Bleus, ces derniers ont appris à maîtriser la furia scandinave.

Equipe de France : La relève des Bleus


L'apothéose de Bercy

Championnat du monde 2001- Finale- France - Suède : 28-25 a.p. Face à la « meilleure équipe de la décennie » (dixit son sélectionneur de l'époque, Johansson, la France n'est pas favorite. Et le scénario de la rencontre devant un public du POPB pourtant chaud bouillant, n'est pas loin de lui donner raison, la Suède prend l'avantage à 19 secondes de la fin. Mais Grégory Anquetil, au bout du suspense, s'envole sur son aile droite et arrache la prolongation qui ne sera qu'une formalité pour des Bleus redevenus géants. Les Bleus redeviennent champions du monde, six ans après leur premier sacre. 

Coup de force à Malmö

Championnat du monde 2011 - Demi-finales - France - Suède : 29-26. A domicile, à Malmö, la Suède espère bousculer la France qui domine de la tête et des épaules la planète handball depuis dix ans (championne olympique, championne d'Europe et championne du monde en titre). Grâce notamment à un Bertrand Gilles et un Michaël Guigou au sommet (8 buts chacuns), les Bleus ne tremblent pas et s'offrent une nouvelle finale, leur quatrième d'affilée. Si ils avaient perdu la première en 1993, ils remporteront, comme en 1995, 2001 et 2009, cette nouvelle édition.

Le doublé aux Jeux

Jeux olympiques 2012 - Finale - France - Suède : 22-21. Les Bleus, qui avaient déjà battu les Suédois en poules (29-26), sont les grands favoris de cette finale olympique. Si la finale est en partie maîtrisée, les Français ne peuvent s'éviter une petite frayeur en fin de match. Les Experts l'emportent sur un dernier but de Luc Abalo et entrent dans l'histoire en devenant la première équipe à conserver son titre olympique. Ce succès lui permet d'effacer son seul échec, la déception de l'Euro en janvier, où ils avaient pris la 11e place. C'est la troisième médaille olympique de l'histoire pour la France, avec le bronze empoché à Barcelone en 1992.