Clem : Agustin Galiana : "Adrian a touché le cœur des Français avec son histoire»

Voir le site Clem

Clem mariage
Par MYTF1|Ecrit pour TF1|2017-02-03T08:49:04.752Z, mis à jour 2017-02-03T10:14:48.930Z

Après avoir retrouvé sa famille, Adrian a construit la sienne avec Alyzée et Pablo. Nous avons rencontré en exclu pour MYTF1, Agustin Galiana qui interprète le rôle d'Adrian dans la série Clem. Découvrez son interview pleine de bonne humeur pour MYTF1.

« Quand on tourne, on ne se marie pas une fois mais trente fois ! »

Nous vous avons découvert dans le rôle d’Adrian dans la précédente saison. 
Ce personnage portait plusieurs lourds secrets : son abandon et sa maladie. 
Quelles ont été vos inspirations pour arriver à jouer ce personnage ?
Jouer un personnage qui va mourir n’était pas facile du tout. J’ai regardé des films avec des personnages qui vivent des situations proches de celles d’Adrian. Les moments où Adrian doit l'annoncer à sa famille qu'il vient de retrouver, ce n'était franchement difficile pour le personnage d’Adrian. 

Adrian a un fils avec Alyzée et il s'en occupe très bien. 
D’ailleurs, vous avez l’air de bien vous en sortir avec le bébé !
Est-ce facile de tourner avec un bébé ? Ça dépend des fois ! On ne peut pas contrôler les bébés. Un des bébés riait quand il fallait ! Mais parfois, nous prenions du retard car les bébés ont leur propre horloge biologique et s’ils ont faim, nous devons arrêter le tournage. Pour bien réaliser la scène, nous répétons avec une poupée mais cela change tout avec un vrai bébé qui bouge !
Je devais alors tout contrôler : le texte en français, les gestes avec le bébé et les placements… Pas facile du tout ! 

Comment s’est passée la scène du mariage, plus solennel ? Adrian a l’air très inquiet.
Dans tous les épisodes, Adrian est perfectionniste. Il est très investi mais il faut comprendre qu’il a failli mourir. Il veut profiter à fond de la vie et veut que tout soit parfait.
Il veut faire plaisir aux gens et surtout à Alyzée. Il veut que son fils ne soit pas seul et que son couple soit parfait, car lui a retrouvé tardivement sa famille biologique. Le côté passionné d’Adrian, c’est moi aussi ! 

Est-ce que c’était étrange de se retrouver en costume de marié ? 
C’était bizarre car la robe d'Alyzée ressemblait à celle que portait ma mère au mariage de mes parents. Et quand on tourne, on ne se marie pas une fois mais trente fois !

« Le message, on est plus fort ensemble, se vérifie sur le tournage de Clem »

Comment s’est passée votre rencontre avec les autres comédiens ?
J’étais très content d’arriver sur le tournage de Clem. Je ne connaissais pas bien les acteurs français. J’avais vu Elodie (Alyzée) pour l’avoir vu dans « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? ».
Je suis arrivé avec plein d’énergie mais aussi un peu intimidé le premier jour. Vous, les Français, vous êtes très réservés aussi. Mais après quelques jours, ça allait très bien : on rigolait et discutait.
Lorsque l’équipe technique préparait le tournage, nous avons vraiment eu le temps de nous connaitre.

Quels conseils vous ont-ils donné sur le tournage ?
Aucun conseil sur la série, seulement profites-en, amuse toi ! Ils m’ont surtout rassuré sur le texte, quand je n’arrivais pas dire une phrase ou un mot difficile. Ils sont tous là pour m’apaiser sur ce point.
Ça fait aussi un beau lien entre nous.
Le message qu’on peut voir dans la série Clem est qu’on est plus forts ensemble, se vérifie aussi sur le tournage. Si on se soutient, le résultat à l’écran sera d’autant mieux.

Avez-vous une anecdote croustillante à nous confier sur le tournage de cette saison ?
J’en ai plusieurs ! Dans la saison précédente, lors de la scène du bain où Alyzée est dans sa baignoire avec des bougies. Ses cheveux ont failli prendre feu ! Heureusement, tout s’est résolu très vite !

Sinon dans cette saison, je peux vous raconter deux anecdotes ! Le jambon était la star de cette saison ! Nous avions trois jambons : un complet, un mangé et un fini ! Il était des fois plus présent que nous parfois !

Dans la maison de Caro et Xavier, nous tournions une scène à l’extérieur. Du jardin, nous entendions une cloche d’une Eglise qui ne s’arrêtait pas, plus de 15 mn.
Nous avons fait des snapshats avec la cloche.

Victoria Abril et vous-même êtes d’origine Espagnole ? Vous connaissiez-vous avant ? Si oui, avez-vous déjà tourné ensemble ? 
Non, nous n’avions jamais travaillé ensemble avant. Nous nous étions vu dans une émission TV. J’ai vu tous ses films. 
Je l’admire beaucoup et c’est un bonheur de travailler avec elle. 

en savoir plus : Agustin Galiana