Interview de Jade Pradin : "Une belle aventure humaine"

Voir le site Clem

Salomé, la petite sœur de Clem
Par Valentine VILAREM|Ecrit pour TF1|2015-03-05T11:05:00.000Z, mis à jour 2015-03-05T11:27:29.000Z

A 15 ans, Jade Pradin n'est pas une lycéenne comme les autres ! Plus connue sous les traits de Salomé dans la série "Clem", la jeune fille a grandi devant la caméra. Pour cette cinquième saison, elle alterne journées de tournage avec journées de cours et sport. Un quotidien bien rempli pour une adolescente.

Des événements tragiques se produisent cette saison. Comment les avez-vous abordés ?
En lisant les scénarios, je me suis questionnée car je n'ai jamais eu à faire face à ces situations dans la vie. J'ai fait le choix, pour le personnage de Salomé, d'intérioriser sa peine et de la pousser à consoler les autres membres de sa famille. Les scénaristes ont écrit des rôles justes, ils ne sont pas dans l'excès. Il y a un vrai équilibre entre chaque personnage.

Salomé traverse une crise d'adolescence. Avez-vous connu cette période ?
Je n'ai pas l'impression... Il faudrait demander à mes parents ! J'aime beaucoup les scènes de crises de nerfs car elles me permettent de me défouler. Dans l'épisode «Jamais sans mes filles !», le rôle de l'ado qui se rebelle m'a beaucoup plu ! On y découvre une nouvelle facette du personnage de Salomé.
Salomé rencontre Dimitri, interprété par Rayane Bensetti. Comment s'est passé le tournage ?

Très bien ! Le premier jour, il était très à l'aise et spontané, ça m'a vraiment aidée. C'est un très bon partenaire. Nous avons eu beaucoup de scènes ensemble et nous avons partagé énormément de fous rires !

Quelles relations entretenez-vous avec Victoria Abril et Lucie Lucas?
Lors de notre première rencontre, Victoria Abril est arrivée sur le plateau, m'a demandé si j'interprétais Salomé puis m'a serrée dans ses bras. Elle m'apporte énormément grâce à son expérience. Elle me guide et me conseille dès qu'une scène paraît compliquée. Victoria est comme un coach pour moi ! Lucie, je la considère vraiment comme ma sœur, je lui raconte tout.

Comment vous sentez-vous dans cette bande de comédiens ?
Dès que je retrouve le plateau, je rejoins une nouvelle famille. Après tant d'années, l'ambiance est très conviviale. Nous sommes toujours très heureux de nous revoir et avons de bons rapports. Si nos emplois du temps le permettent, nous essayons de nous voir en dehors des tournages.

Vous avez grandi avec la série. Avez-vous le sentiment d'avoir eu une enfance particulière ?
Je ne me considère pas différente. J'ai commencé à tourner Clem en primaire et je n'ai rencontré aucun souci. Certains camarades ont montré de la jalousie au collège mais, en seconde, tout se passe bien. Mes amis me comprennent. Côtoyer le monde du travail si tôt m'a permis d'acquérir une maturité que, peut-être, certains adolescents de mon âge n'ont pas. Clem est une expérience positive et une belle aventure humaine.

Vous êtes au lycée, comment se passe le quotidien ?
Les tournages peuvent empiéter sur le temps scolaire, le plus compliqué est de rattraper les cours. J'essaie de faire au mieux car c'est parfois un peu sportif ! Ma mère m'aide beaucoup. Je sais que je peux compter sur ma famille, elle a toujours été très importante. Dans la série également, tout le monde s'entraide. J'aime cet aspect familial.

Souhaitez-vous poursuivre votre carrière d'actrice ?
Je suis rentrée dans l'univers du cinéma à deux ans. J'ai envie de continuer dans cette voie. Ce n'est pas un métier facile et il faut compter sur la chance. Si je n'y arrive pas, j'aimerais travailler dans l'événementiel. Pour le moment, ma priorité est d'obtenir mon bac. Et, pourquoi pas, continuer mes études dans une fac de langues tout en essayant de percer dans le milieu artistique...