Exclu. Peter Jacobson de la série Colony. "Snyder est presque normal".

Voir le site Colony

Peter Jacobson dans Colony
Par Chloe Manseau|Ecrit pour TF1|2017-03-21T07:00:57.789Z, mis à jour 2017-03-21T08:56:57.511Z

MYTF1 a eu la chance de pouvoir rencontrer Peter Jacobson, l'interprète du personnage de Snyder dans la série Colony. Découvrez son interview sans plus tarder.

Pouvez-vous rapidement présenter votre personnage, pour les téléspectateurs français qui ne vous connaissent pas encore ?
J’interprète le personnage de Proxy Snyder qui est le gouverneur général du bloc de Los Angeles. Je crois savoir que vous avez déjà vu l’épisode 6 en France donc vous avez pu voir que les choses ne vont pas forcément très bien pour lui. Il essaie de maintenir le calme malgré une situation très compliquée.  Ce qui est intéressant à propos de Snyder c’est, qu’en quelque sorte, il se révèle à lui-même. Il n’était pas sensé se retrouver à la tête de Los Angeles. Et ce n’est pas le genre de personnage que vous avez l’habitude de voir à un poste à responsabilité. Il est dur, mauvais et il sait exactement quoi faire pour rester en vie et surtout à son poste. Et quand il y a des nouveaux protagonistes, il devient nerveux, perdu. Au final, on se rend compte qu’il a une âme. Et je trouve que c’est ce qu’il y a vraiment de génial dans ce personnage. Il n’est pas un « bad guy » ordinaire. C’est un personnage bien plus intéressant qu’on ne l’imagine.

Si vous deviez choisir 3 mots pour définir le personnage de Snyder, lesquels choisiriez-vous ?
C’est très dur ça comme question … 3 mots ! Mais je dirais : cruel, intelligent, sensible.

Quel est le trait de caractère qui vous plait le plus dans votre personnage ?
Je suis vraiment ravi que le public se soit attaché à Snyder. Ce que j’aime le plus chez lui, c’est que ce n’est vraiment pas un bad guy ordinaire. Il est presque normal. Ce n’est vraiment pas ce genre de personnalité qu’on attendait à un poste de gouverneur. Et il ne s’y attendait certainement pas lui-même. Dans la suite de la série, les téléspectateurs vont pouvoir en apprendre un peu plus sur pourquoi Snyder a réussi à avoir ce job, pourquoi les aliens l’ont choisi lui plutôt qu’un autre. Je pense vraiment que les gens sont attirés par son côté très humain. Les téléspectateurs peuvent se dire : « Mais quoi ? » ? « Est-ce que j’abuserais de la confiance des gens grâce au pouvoir ? Est-ce que je serais intelligent ? Est-ce que je serais stupide ? Est-ce que je serais terrifié ?  Snyder passe par toutes ces émotions à la fois. Ce n’est pas qu’un coriace. Je pense vraiment que les spectateurs sont sensibles à ce côté-là chez lui. 

Vous rappelez-vous de votre première réaction quand vous avez appris que vous aviez le rôle de Snyder ? 
Oui, j’étais vraiment excité. J’ai tout de suite adoré le rôle de Snyder. Dès que j’ai eu le script entre les mains je l’ai adoré. C’est une série vraiment particulière et j’ai adoré le personnage. Je me suis tout de suite dit que je n’avais jamais joué le rôle d’un méchant, je veux dire d’un vrai méchant. J’étais vraiment aux anges et surtout très excité à l’idée d’incarner ce personnage.

Participer à Colony est une grande décision pour votre carrière. Est-ce que c’était un risque pour vous de jouer un personnage de ce type ?
Non, je pense qu’il faut savoir tirer un bénéfice de toute expérience. La plupart des gens me connaissent pour mon rôle dans la série Dr House et c’était bien aussi de ne plus porter le costume de médecin. Vous savez à Hollywood, dans mon métier les acteurs sont toujours associés au rôle qu’ils ont incarné avant. J’adore le fait d’avoir la chance d’incarner un personnage diamétralement opposé de celui que j’incarnais dans Dr House.

Colony n'est pas une série qu'on a l'habitude de voir 

Comment vous êtes-vous préparé pour ce rôle ?
A chaque épisode, j’ai l’impression d’avoir moins de choses à préparer pour mon personnage. On se comprend de mieux en mieux avec les scénaristes au fur et à mesure qu’on approfondit le personnage je me sens plus à l’aise avec la part de moi-même que je lui apporte. Me préparer pour le rôle devient de plus en plus facile, parce qu’il devient moi. Snyder, c’est un peu moi dans une version un peu plus extrême. Ça pourrait être moi. Je pourrais être comme lui. Mais c’est ça quelque part le bonheur du métier d’acteur. C’est fun.

Qu’est-ce qui vous a le plus séduit dans le projet Colony ?
Il y a beaucoup de show de science-fiction très différents sur le marché. Vous savez Colony n’est pas une série qu’on a l’habitude de voir. Il y a des aliens, mais ce n’est pas le sujet principal de la série. Il n’y a pas non plus de vaisseau spatial et de combats acharnés, la série parle plutôt de tout ce qu’il y a derrière. Le show traite du danger, des relations humaines, de ce que les gens feraient si leurs vies étaient menacées. Que choisiriez-vous ? Collaborer ? Résister ? Est-ce que vous vous évaderiez ou resteriez avec votre famille ? C’est ça le vrai sujet de la série et c’est ce qui m’a vraiment séduit dans ce projet.

Quel est, selon vous, la qualité numéro 1 du show ?
Justement, c’est ça. Que la série Colony parle d’humanité avant tout, des relations qui peuvent unir les gens entre eux.  Le show parle d’un monde vraiment horrible qui divise les gens et comment ils gèrent ça.

Pouvez-vous nous raconter un peu l’atmosphère qui règne sur le tournage.
C’est génial. C’est vraiment une atmosphère vraiment géniale sur le tournage. Je me sens vraiment chanceux. L’ambiance ressemble vraiment à ce que j’ai connu sur le tournage de la série Dr House. Tout le monde est vraiment génial sur le tournage.

Quel a été votre meilleur souvenir sur le tournage ?
Mon meilleur souvenir, c’est certainement le tournage de l’épisode que vous venez tout juste de voir en France, quand Snyder est bloqué dans le bar. Vous savez, vous êtes bloqué avec votre famille et vous vous haïssez les uns les autres, mais d’un autre côté, vous avez besoin des uns et des autres. C’est mon moment préféré parce que le travail a été très intense.

Rendez-vous ce soir pour découvrir la suite de la série