Afrique du Sud – Argentine : Trois raisons de jouer à fond la petite finale 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Rugby - Coupe du monde 2015 - Les hymnes - Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande
Par Julien CHESNAIS|Ecrit pour TF1|2015-10-27T13:30:39.659Z, mis à jour 2015-10-27T15:00:21.834Z

Le match pour la 3e place ? Il n’emballe pas vraiment Heyneke Meyer, l’entraîneur sud-africain. Mais alors pas du tout. « Cela ne rime à rien pour moi. C’est un peu comme embrasser sa sœur. Ce qui compte, c’est être champion du monde. » Pas faux, mais on a quand même trois arguments pour dire qu’il n’a pas tout à fait raison.

Revoir les meilleurs moments des demi-finales: 



1. Gagner pour rentrer chez soi la tête haute

Pour rendre moins pénible le retour à la maison, rien de tel qu’une victoire. Qui plus est, la Coupe du monde, on ne la dispute que tous les quatre ans. Alors autant en savourer les derniers instants. Les Argentins ne s’y trompent pas. « Le plus gros challenge est de finir sur une bonne note et prendre cette 3e place, clame Nicolas Sanchez, l’ouvreur des Pumas. Je suis très fatigué mais j’ai envie de jouer. Ce ne serait quand même pas rien de finir troisièmes, comme en 2007 (victoire face à la France). » Joaquin Tuculet résume l’état d’esprit des Ciel et Blanc : « On veut jouer, gagner et être troisièmes. » Après avoir enchanté ce Mondial, surtout l’Argentine, les deux équipes seraient bien mal inspirés de balancer ce dernier match. D’autant que ce Mondial sonnera le glas des carrières de glorieux anciens, à l’image de Victor Matfield pour l’Afrique du Sud. 


2. Prendre des points au classement mondial

Les deux équipes sont au coude à coude au World Rugby Ranking. L’Afrique du Sud est 3e (86,02). Juste devant l’Argentine, 4e avec 84,24 points. Le résultat permettra à la première de se détacher, ou à l’autre de faire un rapproché, voire de passer devant, mais aussi de distancer le Pays de Galles (5e, 83, 49 points). L’issue de cette petite finale ne relèvera pas du détail. Un match de Coupe du monde compte plus que n’importe quel autre dans le calendrier international. Il aura donc une incidence certaine sur le plan comptable, alors que les têtes de série seront bientôt figées en vue de la Coupe du monde 2019 au Japon. A l’automne 2012, la France avait largement profité de sa 2e place au Mondial disputé un an plus tôt pour hériter d’une place de tête série (4e), et ainsi s’assurer une poule aisée lors du Mondial britannique. Pour les Boks et les Pumas, conclure en beauté cette Coupe du monde serait le meilleur moyen de préparer la suivante.


3. Egaler le record des Blacks

Certes, ce n’est pas le plus fameux. Mais le vainqueur de cette rencontre terminera, pour la deuxième fois de son histoire, à la troisième place d’une Coupe du monde. Elle rejoindra en tête de ce classement la Nouvelle-Zélande. A noter que la France détient le record des quatrièmes places (2). Les Bleus possèdent d’ailleurs le plus mauvais bilan des finales (grandes et petites) avec quatre défaites, pour une victoire, lors de la petite finale en 1995 face aux Anglais. Des nations dîtes majeures, seule l’Angleterre et l’Ecosse n’ont jamais remporté la petite finale (une défaite chacune).


Le résultats des précédentes petites finales : 

1987 : Pays de Galles 22 – 21 Australie
1991 : Nouvelle-Zélande 13 – 6 Ecosse
1995 : France 19 – 9 Angleterre
1999 : Afrique du Sud 22 – 18 Nouvelle-Zélande
2003 : Nouvelle-Zélande 40 – 13 France
2007 : Argentine 34 – 10 France
2011 : Australie 21 – 18 Pays de Galles 

en savoir plus : Match Afrique du Sud Nouvelle-Zélande, Match Argentine Australie