Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande: les Springboks, ce ne sont pas que du muscle, la preuve 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Lucile ALARD|Ecrit pour TF1|2015-10-23T12:45:35.207Z, mis à jour 2015-10-23T12:45:35.207Z

Connue pour ses qualités physiques plus que pour ses qualités esthétiques, l'Afrique du Sud n'est pourtant pas qu'une boîte à muscles.

Oui il y a Schalk Burger, le guerrier de la troisième ligne, Bismarck du Plessis, l'impressionnant talonneur ou encore Lodewick de Jagger, le découpeur en série. Mais l'Afrique du Sud n'a pas qu'une équipe basée sur une dimension physique au-dessus de la moyenne. Elle a également d'autres atouts à faire valoir dans cette Coupe du Monde. Et on peut vous le prouver.

Le Best of Afrique du Sud: 


Bryan Habana, l'atout artiste

Difficile de ne pas évoquer le génial ailier sud-africain. 32 ans, 3 Coupes du Monde (pour une victoire) et 15 essais dans un Mondial. Voilà des chiffres qui vous présentent un joueur plus rapidement qu'un long discours. Avec Habana dans ses rangs, l'Afrique du Sud bénéficie d'un des tous meilleurs joueurs à son poste. Tout simplement le meilleur marqueur d'essais de l'histoire de la Coupe du Monde aux côtés de Jonah Lomu. Tellement indispensable qu'il a joué 400 minutes dans cette édition, soit l'intégralité des cinq matches. Pointe de vitesse, crochets déroutants, il est le parfait finisseur. Capable de transformer un ballon en or.


Handré Pollard, l'atout jeu

Handré Pollard a tout du jeune premier. Meilleur joueur des -20 ans en 2014, l'ouvreur a frappé très fort à la porte des grands. Et son talent lui a offert une place de titulaire pour cette Coupe du Monde 2015 alors qu'il n'a que 21 ans. Une prise de risque de la part du sélectionneur mais qui s'avère pour le moment payante. Si son physique (1,89m, 98kg) ne sort pas de la plus pure tradition sud-africaine, son jeu, lui, détonne. Culotté, capable de prises de risques et inspiré, il oriente à merveille le jeu des Springboks. Peu adepte des grands coups de pied ou des chandelles monstrueuses, il préfère la conservation de balle et le jeu au large. 


Revoir la qualification de l'Afrique du Sud pour les demi-finales aux dépens du pays de Galles: 




Heyneke Meyer, un atout sur le banc ?

Défaite contre le Japon en ouverture de la Coupe du Monde, dernière place du Rugby Championship, accusation de racisme, Heyneke Mayer a vécu une année très délicate à la tête de la sélection sud-africaine. Pourtant quand il est nommé en 2012, l'ancien coach de Leicester a une solide réputation. Vainqueur de quatre Currie Cups à la tête des Blue Bulls et et d'un Super 14 avec l'équipe des Bulls (ce qui en a fait la première équipe d'Afrique du Sud à remporter la compétition), le coach a prouvé qu'il savait amener un groupe au plus haut. Face à l'ultime défi que sont les All Blacks, c'est ce qu'il devra atteindre samedi en demi-finale.