Dans l'actualité récente

Argentine - Australie: Imhoff, l'insaisissable finisseur argentin 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Julien CHESNAIS|Ecrit pour TF1|2015-10-22T14:15:39.002Z, mis à jour 2015-10-22T15:18:22.671Z

Meilleur marqueur d’essais argentin de la compétition (5), l’ailier Juan Imhoff symbolise le rugby flamboyant des Pumas dans cette Coupe du monde. Imprévisible, technique, puissant et insaisissable.

Juan Imhoff est à l’Argentine ce qu’un Julian Savea est à la Nouvelle-Zélande. Un finisseur redoutable. Alignant les essais au bout d’envolées personnelles ou de bijoux collectifs, dont sont particulièrement friands les deux équipes de l’hémisphère sud, meilleures marqueuses de cette Coupe du monde. En cinq matches, les All Blacks ont ainsi inscrit 34 essais, dont 8 pour le seul Savea. Et les Pumas sont allés à dame 26 fois, dont 5 pour Imhoff, co-deuxième meilleur marqueur de la compétition.


L’ailier de 27 ans n’a pas un profil de déménageur, comme peut l’avoir son homologue All Black, qu’on ose comparer à la légende Jonah Lomu. Son physique reste dans les standards actuels (1,85m, 90kg). La différence, elle se trouve dans sa « grinta », sa capacité à être insaisissable. « Juan est un joueur imprévisible, complet en attaque comme en défense » décrit dans Rugbyrama Teddy Thomas, son coéquipier au Racing Metro. « Que ce soit dans sa gestuelle ou sa technique des appuis, il est assez incroyable » ajoute Alexandre Dumoulin, le centre de l’équipe de France.


En route pour devenir le meilleur marqueur d’essais argentin de l’histoire

Face à l’Irlande en quarts de finale (43-20), son deuxième essai fait état d’autres qualités : Etre là au bon moment, en soutien d’un Fernandez Lobbe qui a trouvé la brèche, pour ensuite accélérer de manière foudroyante et raffûter son homologue irlandais Rob Kearney. (Vidéo)

Imprévisible, rapide et puissant, Juan Imhoff fait le bonheur du Racing Metro 92 depuis 2011, où il a inscrit 27 essais en 72 matches. Et de l’Argentine depuis mai 2009. Le natif de Rosario, fils de José Luis Imhoff, ancien joueur et entraîneur des Pumas, n’a pas tardé à se faire remarquer. Lors de sa première sélection, il inscrit un quadruplé face au Chili. Depuis, il en est à 21 essais en 36 sélections. Il est le meilleur marqueur d’essais argentin en activité. Et le 4e de tous les temps, à huit unités du record de José Maria Nunez Piossek (29). Il n’a que 27 ans. Ce record, il le battra sans doute un jour. Et l’Argentine ne se plaindra pas s’il continue son rapproché d’ici la fin du Mondial. 

en savoir plus : Match Argentine Australie