Australie : Matt Giteau, le centenaire improbable 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Matt Giteau
Par Loris BELIN|Ecrit pour TF1|2015-10-17T14:01:28.511Z, mis à jour 2015-10-17T14:03:20.567Z

Le joueur de Toulon va fêter demain sa 100ème sélection sous le maillot australien. Un honneur pour le trois-quarts centre mais surtout une surprise dans une carrière internationale en montagnes russes.

Qui aurait parié en 2011 que Matt Giteau rentrerait dans l’histoire du rugby australien et deviendrait le septième Wallaby à atteindre les cent sélections ? Très franchement, pas grand monde, surtout pas lui-même. Giteau n’est pas retenu pour la Coupe du Monde et quitte l’Australie pour rejoindre le continent européen et le Racing Club de Toulon avec qui il collectionne les trophées depuis. Pour le joueur, c’est un départ lourd de sens : un nouveau départ dans sa carrière et surtout la page de la sélection nationale qui se tourne puisqu’un règlement interdit aux joueurs évoluant à l’étranger de porter le maillot jaune de l’équipe océanienne. 


Il ne pensait pas arriver jusque là

Demain contre l’Ecosse, Matt Giteau va pourtant bel et bien rentrer dans le club fermé des centenaires, en même temps que son capitaine Stephen Moore. Le toulonnais a bénéficié d’un changement dans le règlement pour pouvoir réintégrer l’équipe nationale par la grande porte. Un scénario dont même Giteau n’aurait pas osé rêver. Pour sa première cape en 2012, il rentre à huit minutes de la fin contre l’Angleterre, un match perdu par l’Australie. Cette semaine, l’australien est revenu sur cette première expérience dont il pensait bien aussi être la dernière. « Je suis entré en jeu à huit minutes de la fin. A cette époque-là, (l'entraîneur) Eddie Jones avait un système de notation selon lequel on obtenait un point pour une action positive et on perdait un point pour toute action négative. Je pense que ce jour-là, j'avais été le seul à finir avec une note négative. Après ce match, jamais je n'aurais pensé atteindre les 100 sélections. Je ne pensais même pas dépasser une.


Toujours précieux

Giteau est un exemple d’humilité et de constance. Il était déjà de l’équipe australienne qui avait disputé la finale perdue en 2003 contre l’Angleterre. Après quatre ans d’absence en sélection, le voilà revenu au sommet : titulaire et cadre de ses Wallabies que beaucoup de spécialistes voient aller très loin. Giteau est toujours précieux pour sa vision de jeu et la qualité de ses coups de pied. Il ne va pas s’en arrêter là et compte bien enfin remporter ce titre mondial qui fuit l’Australie depuis 1999. Ménagé cette semaine à l'entrainement, il sera bien sur la pelouse demain. Contre l’Ecosse, le centre devrait être un des joueurs à surveiller, lui qui avait déjà été très bon contre l’Angleterre avec le dernier essai du match à la clé. Un grand joueur mais aussi un grand monsieur du rugby qui obtient finalement avec sa centième sélection une juste récompense pour une riche carrière. En attendant, Giteau profite de cette veille de match pour recevoir sa tenue de gala, en espérant illuminer la rencontre et porter les siens au plus haut.