Australie – Pays de Galles : la méfiance est de mise pour les deux sélectionneurs 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de Rugby 2015 - Highlights - Pays de Galles 28 - 9 Uruguay : revoir l'essai de Allen
Par Pierre-Alexandre Conte (avec AFP)|Ecrit pour TF1|2015-10-10T15:31:04.225Z, mis à jour 2015-10-10T15:34:18.365Z

Le match entre l'Australie et le pays de Galles qui se joue à Twickenham ce samedi (17h45) déterminera laquelle des deux équipes terminera en tête du groupe A. Si les Wallabies sont clairement favoris, les deux sélectionneurs ont pris des pincettes en conférence de presse pour évoquer la rencontre.

Les statistiques sont parfois impitoyables. Deux victoire en 25 matchs. Aucune sur les 10 dernières rencontres contre l'Australie. Au regard du passé récent, le pays de Galles a toutes les chances de repartir de Twickenham sans les quatre points de la victoire ce samedi. Mais les deux sélectionneurs savent à quel point une rencontre de Coupe du monde est différente de toutes les autres. Ils ont ainsi pris toutes les précautions du monde pour évoquer leur adversaire en conférence de presse.


Revivez le match entre le pays de Galles et l'Angleterre.


Michael Cheika : « Cela va être un match où il faudra dominer »

Le sélectionneur de l'Australie, Michael Cheika, le sait. Les victoires passées ne font pas tout. A la question de savoir si les Wallabies possèdent un avantage psychologique avant le début de la rencontre, il répond : « Aucun. On était déjà censé avoir un avantage psychologique après avoir battu la Nouvelle-Zélande (27-19) à Sydney dans le Four nations. Et puis ils nous ont botté les fesses la semaine suivante (41-13). C'est ce qui arrive quand on n'est pas à fond tous les jours. »

Sur les forces de son adversaire, il explique : « Ils ont la capacité de jouer au pied, au large avec beaucoup d'efficacité, ils ont des ailiers très forts et très rapides et ils ont en "dix" un joueur (Biggar) qui peut diriger le jeu avec son pied. Ils n'ont pas encore été battus dans le tournoi, cela va être un match où il faudra dominer devant si on veut penser le gagner. Après il y a aussi l'importance du banc. »


Warren Gatland : « Si on gagne ce groupe, le chemin vers la finale est plus simple »

Pour Warren Gatland, sélectionneur du XV du Poireau, la victoire n'est pas indispensable. Une manière de s'enlever de la pression, même si le Néo-Zélandais reconnaît qu'un succès serait malgré tout un plus : « On n'a pas besoin de gagner pour aller en quarts. Mais si on gagne ce groupe, le chemin vers la finale est plus simple que si on perd. »

La série de dix défaites consécutives contre l'Australie n'est pas un problème pour Warren Gatland : « On n'en a pas parlé, non. Les cinq derniers matches contre eux se sont finis sur des petits écarts. On a mené plusieurs fois mais on n'a pas été capable de l'emporter. On apprend beaucoup de ce genre de matches et je pense qu'on l'a démontré dans certains grands matches. »

en savoir plus : Johanna Serrano