Vous avez rêvé d'Afrique du Sud - Argentine ? On vous offre le scénario ! 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de Rugby 2015 - Highlights - Argentine - Tonga : Diego Maradona Super Star en tribune
Par Julien CHESNAIS|Ecrit pour TF1|2015-10-30T15:58:20.554Z, mis à jour 2015-10-30T15:59:03.871Z

Installez-vous confortablement dans votre canapé avec votre ordinateur portable, votre tablette ou votre téléphone et laissez-vous bercer ou chavirer, c’est selon. La rédaction de TF1 a décidé d’imaginer le scénario du match pour la troisième place entre l’Afrique du Sud et l'Argentine ce vendredi soir à 21h. Promis, on est resté mesuré.

Daniel Hourcade a trouvé la solution. Il en est désormais certain. La demi-finale face à l’Australie a été perdue avant même le coup d’envoi. Oui, c’est la faute à l’hymne national, coupable d’avoir fait couler trop de larmes et coupé les jambes de ses joueurs, incroyablement fébriles en début de match. On ne l’y reprendra plus. Un billet glissé au technicien du Stade Olympique de Londres et « l’Hino Nacional Brasileiro » retentit dans l’enceinte de 80 000 personnes. Furax, piqués au plus profond de leur orgueil, les Argentins plantent deux essais d’entrée. Les Sud-Africains sont menés 14-0 après huit minutes de jeu. Victor Matfield en a ras la barbiche et sort du terrain sans un mot pour ses partenaires pour prendre sa retraite à 38 ans. 


A peine de quoi se payer une pinte

Le technicien se rend compte de l’entourloupe. Arriver au bureau de change, son billet de 100 pesos ne pèse plus grand-chose : Moins de sept pounds, à peine de quoi se payer une Carlsberg dans le centre londonien ! Sale soirée en perspective. Se sentant floué, il retourne au stade pour se venger. Il apparait sur l’écran géant, dénonçant ce scandale que l’on appellera plus tard « l’affaire de l’hymne brésilien ». Les joueurs argentins se ruent pour en venir aux mains avec Daniel Hourcade sur le banc. Devant cette scène ahurissante, les Sud-Africains restent bouche bée, stoïques. Pas Bryan Habana. L’ailier des Springboks ne perd pas un instant pour se saisir du ballon et traverser le terrain pour marquer son 16e essai en Coupe du monde. Le voilà meilleur marqueur de l’histoire du Mondial. Et il est content le bougre. Devant sa télé, l’ancien détenteur du record Jonah Lomu n’apprécie pas vraiment la jubilation du Toulonnais. Mais alors pas du tout. Un coup de fil à Steve Hansen, et voilà la légende de 40 ans de retour aux affaires. Le lendemain, il sera titulaire face à l’Australie pour la finale de la Coupe du monde. Hors de question de laisser seul en tête cet opportuniste sans éthique qui, par ailleurs, vient d’envoyer l’Afrique du Sud en prolongations. 14-14.


Incroyable Maradona

Sur le terrain, le jeu a repris. Daniel Hourcade a été sauvé par les stadiers, mais les Argentins ne sont plus que 14 sur le terrain. Beaucoup de joueurs ont refusé de reprendre leur place. Un homme jubile intérieurement. Diego Maradona sait que son heure est arrivé. Cela fait bientôt un mois qu’il s’entraîne à taper des drops en secret avec Jonny Wilkinson. Dans quel but ? Il ne le savait pas vraiment jusqu’alors. Juste le pressentiment que la nation aurait à nouveau besoin de lui. Divine intuition. Maintenant, tout fait sens. Il descend en trombe les marches du stade, arrive à hauteur des joueurs argentins blessés. Un maillot, vite ! Juan Martin Hernandez lui tend le sien. Trop grand. Dommage, avec le 10 ç’aurait été classe. Maradona se résout à prendre celui Agustin Creevy, et le monde entier croit voir débouler un talonneur sur la pelouse du stade Olympique. On est dans les arrêts de jeu de la prolongation. Toujours 14-14. L’Argentine pilonne en vain devant la ligne des Springboks. Cubelli, le demi de mêlée, aperçoit le sauveur, en retrait dans l’axe. Il lui transmet la balle. Du gauche, Maradona exécute son drop. Ça passe. 29 ans après le titre mondial en football, il offre à l’Argentine la troisième place de la Coupe du monde de rugby. Le plus incroyable come-back de l’histoire. Au terme de la plus folle soirée du Mondial. 

en savoir plus : Match Nouvelle-Zélande Australie, Match Afrique du Sud Argentine