Le Bleu du jour : Dimitri Szarzewski, enfin le Graal pour le "Tzar" ? 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de Rugby 2015 - Insider - Coulisses : Interview de Dimitri Szarzewski
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2015-10-04T15:30:44.920Z, mis à jour 2015-10-07T12:47:50.027Z

Pour sa troisième Coupe du Monde consécutive, Dimitri Szarzewski ne dispose plus du même temps de jeu que lors des éditions précédentes mais, fort de son immense expérience, reste un pilier indispensable du groupe bleu qui rêve de soulever enfin la coupe William Webb Ellis.

>CLIQUEZ ICI POUR RETROUVER TOUS LES PORTRAITS DES BLEUS<


Dimitri Szarzewski 

 Né le 26 janvier 1983 à Narbonne 

Taille : 1m81 

Poids : 102kg 

Retrouvez le grand format du dernier match de Szarzewski lors de France-Roumanie :



Son parcours en club 

Audois, c’est tout naturellement qu’il débute le rugby à l’AS Béziers où il fait ses armes aux côtés d’un autre bleu, Yannick Nyanga. Après plusieurs saisons prometteuses où il s’impose vite comme titulaire, il ne peut cependant pas empêcher le déclin du club onze fois champion de France qui descend en Pro D2 à l’issue de la saison 2004-2005. Quittant alors son cocon pour monter à la capitale, il arrive au Stade Français. Archétype du talonneur moderne, dynamique et rapide, il s’impose vite comme une icône du club Parisien avec qui il devient Champion de France en 2007. Capitaine, il vit ensuite plusieurs saisons difficiles collectivement et finit par traverser le périphérique pour rejoindre le Racing 92 en 2012. Malgré des blessures récurrentes, il en est  aujourd’hui l’un des patrons.


Son parcours en sélection 

Appelé par Bernard Laporte pour la tournée d’été 2004, celui qu’on n’appelle pas encore le Tzar, découvre l’équipe de France contre le Canada à 21 ans, un âge particulièrement précoce pour un joueur de première ligne. Depuis, il connaît une histoire d’amour mouvementée avec les Bleus, toujours dans le groupe mais souvent cantonné à un rôle d’impact player derrière des joueurs plus solides en mêlée comme Raphaël Ibanez puis William Servat. Destiné à prendre la relève de ce dernier, il se blesse au mauvais moment permettant l’éclosion de Ghuilem Guirado. Aujourd’hui relégué en tribune derrière le Toulonnais et Benjamin Kayser, il reste cependant un joueur important du groupe France avec lequel il dispute sa troisième Coupe Du monde consécutive et cumule 81 sélections. 


Ses points forts 

Particulièrement actif dans le jeu, il s’intercale régulièrement dans la ligne grâce à sa vitesse et ses appuis déroutants pour un avant. Ce dynamisme, combiné à de relatives faiblesses en conquêtes en font le joker idéal, capable de créer de grosses différences en fin de rencontre. Leader né, c'est un joueur très influent, capitaine partout où il est passé.


>CLIQUEZ ICI POUR RETROUVER TOUS LES PORTRAITS DES BLEUS<

en savoir plus : Bernard Laporte