Le Bleu du jour: Morgan Parra, meneur de mêlée 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Thomas COUPPÉ|Ecrit pour TF1|2015-10-12T18:05:41.953Z, mis à jour 2015-10-12T18:05:41.953Z

Titulaire en 2011 lors de la finale de la Coupe du monde perdue par la France contre la Nouvelle-Zélande, Morgan Parra se retrouve dans la peau du remplaçant quatre ans plus tard. Un rôle inhabituel pour le demi de mêlée, plutôt habitué à la lumière.

>CLIQUEZ ICI POUR RETROUVER TOUS LES PORTRAITS DES BLEUS<


Morgan Parra

Né le 15 novembre 1988, à Metz.

Taille : 1,80m

Poids : 83kg


Revoir la pénalité réussie de Morgan Parra contre l'Irlande, pour ramener les Français à cinq points du XV du trèfle.

Son parcours en club

Petit-fils d'immigré portugais, né à Metz, Morgan Parra n'avait pas le rugby dans les gênes. Il a pourtant baigné dedans dès le plus jeune âge. Son père, Antonio, est un rugbyman amateur et joue au poste de...demi de mêlée. Des débuts au Rugby Club de Metz, un départ à 15 ans au pôle espoirs de Dijon, un autre deux ans plus tard au centre de formation de Bourgoin-Jallieu, un club du TOP 14. Ses 18 ans à peine fêtés, Morgan Parra débute en pro avec le CSBJ, contre Agen. Il n'a pas encore 21 ans lorsqu'il rejoint Clermont. Et dès sa première saison chez les Jaunards, le demi de mêlée remporte le Bouclier de Brennus. Le seul titre de champion de France dans l'histoire de l'ASM, qui avait alors perdu dix fois en finale.


Son parcours chez les Bleus

Avec le maillot bleu aussi, Morgan Parra a tout fait plus tôt que les autres. Une première sélection à 19 ans (contre l'Écosse, le 3 février 2008 dans le Tournoi des VI Nations), à un poste aussi important, où l'on doit diriger les "gros" (les avants), ce n'est pas si courant. Pendant cinq ans, le Messin s'installe en équipe de France. Son profil d'aboyeur et de buteur plaît à Marc Lièvremont. Il remporte le Grand Chelem 2010 et s'installe même à l'ouverture pendant la Coupe du monde 2011, remplaçant Trinh-Duc, échouant en finale contre les All Blacks. L'arrivée de Philippe Saint-André à la tête des Bleus ne bouscule pas son statut. C'est une première blessure au genou, fin 2013, qui va le priver de la sélection. De retour pour la tournée d'été, Morgan Parra a pris du retard sur Sébastien Tillous-Borde et Rory Kockott, deux joueurs plus puissants que lui et surtout plus performants en club à l'époque. Le Clermontois n'arrivera pas à retrouver sa place de titulaire avant la Coupe du monde. Il reste le numéro deux, derrière Tillous-Borde.

Ses points forts

Un demi de mêlée doit savoir diriger ses avants. Et cette qualité, Morgan Parra l'a. Le joueur de Clermont est surtout un buteur de niveau international, ce que n'est pas Sébastien Tillous-Borde. Il endosse souvent ce rôle lors de ses entrées en jeu. Enfin Morgan Parra possède la meilleure passe des trois demis de mêlée sélectionnés par Saint-André. Un atout pas négligeable quand il s'agit de lancer le jeu.