Le Bleu du jour, Noa Nakaitaci 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Yoann Palej|Ecrit pour TF1|2015-09-28T16:00:44.746Z, mis à jour 2015-09-28T16:00:44.746Z

Comme chaque jour, focus sur l’un des joueurs du XV de France qui participe à cette Coupe du Monde 2015 en Angleterre. Aujourd’hui, place à l’ailier fidjien, Noa Nakaitaci, qui n’a pas encore marqué lors des deux premiers matches des Bleus face à l’Italie et la Roumanie.

Nakaitaci en chiffres


Né le 11 juillet 1990 à Lautoka (Fidji)

Taille : 1m90

Poids : 94 kg

Sa carrière en club

Tout commence en 2010 lors de son arrivée en France, à Clermont-Ferrand, en provenance de l’académie de Nadroga. Après une adaptation réussie chez les Espoirs avec un titre de champion de France à la clé, le Fidjien intègre le groupe professionnel en 2011 à la faveur de l’absence de nombreux joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Son heure est venue et l’ailier va la saisir. 23 titularisations plus tard, le voilà devenu un joueur cadre de l’équipe. Il en profite pour découvrir la Coupe d’Europe face à l’Ulster et marque son premier essai. Clermont décide alors de prolonger son contrat, un signe de confiance. La saison suivante, il inscrit huit essais mais tarde encore à trouver ses marques dans le collectif. Son apport en H Cup est presque insignifiant. En 2013-2014, Nakaitaci devient plus régulier et participe notamment à quatre rencontres de Coupe d’Europe. Il marque encore cinq essais en Top 14 pour seulement dix titularisations. Ses progrès sont constants. L’année passée, il marque deux essais lors de la victoire de Clermont face aux Anglais de Northampton en quart de finale de la Coupe d'Europe. Malheureusement, il a un geste malheureux lors de la finale face à Toulon. En jetant le ballon dans les tribunes d’un geste d’agacement, il offre à Leigh Halfpenny d'inscrire une pénalité fatale. Le RCT s’impose 24-18. Une attitude qui lui vaudra quelques reproches même si le Fidjien est aujourd’hui très apprécié chez les Jaunards.

Sa carrière chez les Bleus

Elle se résume pour le moment à quelques sélections car Noa Nakaitaci est arrivé assez tard en France. Mais le Jaunard, qui est marié à une Française, n’est pas un ovni dans l’histoire des Bleus. Avant lui, beaucoup de joueurs d’origine étrangère ont revêtu le maillot France. On pense notamment à Abdelatif Benazzi (Maroc), Pieter De Villiers (Afrique du Sud), Tony Marsh (NZ) ou Brian Liebenberg (Afrique du Sud). Pour Noa Nakaitaci, l’histoire a commencé lors d’une tournée en Nouvelle-Zélande en juin 2013. Son entrée en jeu face aux Auckland Blues (38-15) est ponctuée de deux essais mais elle n’est pas comptabilisée comme une sélection. Pour la préparation du Tournoi 2015, PSA lui offre une nouvelle chance. Et le Fidjien va la saisir. Une première réussie face à l’Italie (29-0) puis un essai à Twickenham face à l’Angleterre malgré la défaite (55-35). Il fait donc logiquement partie de l’aventure Coupe du Monde et donne raison au sélectionneur quand il offre la victoire au XV de France face à l’Ecosse lors du dernier match de préparation. Titulaire lors des deux premiers matchs contre l’Italie et la Roumanie, il n’a pas encore pleinement convaincu. Il lui reste encore un peu de temps pour se montrer. Mais il va devoir faire vite…


>CLIQUEZ ICI POUR RETROUVER TOUS LES PORTRAITS DES BLEUS<

Ses points forts

Arrivé en France à 20 ans, ce polyvalent arrière (ailier, centre ou même 15) est un joueur imprévisible, capable de casser des défenses par ses appuis et ses crochets. Il a aussi beaucoup progressé en défense et sur les ballons hauts. « Je suis franco-fidjien, aime-t-il affirmer en souriant. Le côté fidjien, c’est la prière avant le match. Sur le terrain, en attaque, j’essaye de jouer comme un fidjien. Mais en défense, je m’applique à suivre les consignes des entraîneurs. Et ça, c’est plutôt français ! » En 2012, Noa Nakaitaci avait refusé une convocation des Fidji pour se consacrer à son club, Clermont. Avec, on en est désormais certain, l’espoir de jouer un jour pour les Bleus. Trois ans après, il dispute une Coupe du Monde avec le maillot frappé du Coq et pourrait bien être une des révélations de cette compétition. On l’espère vraiment…


Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde.

Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.

en savoir plus : Denis Brogniart, Christian Jeanpierre