Le Bleu du jour - Remi Talès, l'ouvreur de l'ombre 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Remi Tales Equipe de France
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-10-14T16:15:56.803Z, mis à jour 2015-10-14T16:15:56.803Z

Arrivé au haut niveau sur le tard, passé par les rugueuses divisions inférieures du rugby français, Remi Tales est un profil qui détonne dans cette équipe. Arrivé avec l'étiquette de doublure, pour sa première et sans doute unique Coupe du monde, il ne lâchera rien. Portrait.

Rémi Talès

Né le 2 mai 1984 à Mont de Marsan (Landes)

1,86 m

91 kg.


Retrouvez en images Remi Talès lors de France-Roumanie 



Sa carrière en club

Sa première saison en Top 14, il ne l'a connu qu'à l'âge de 26 ans. Au même âge, Frederic Michalak comptait à son palmarès un championnat de France, deux Coupes d'Europe et trois tournoi des Six Nations (dont deux grand chelem). Remi Talès a pris son temps pour se faire connaitre du grand public. Formé à Mont de Marsan, là où il est né et où il garde racine, Remi Talès découvre la Pro D2 avec son club formateur pendant 4 saisons avant de rejoindre la Rochelle. C'est avec les Jaune et Noir qu'il atteint enfin le Top 14 en 2010 à l'issue d'une saison épique achevée en finale d'accession face à Lyon. Après une saison compliquée, achevée à l'avant-dernière place, la Rochelle repart dans l'antichambre mais sans son ouvreur, Remi Talès qui rejoint une ambitieuse équipe de Castres. C'est dans le Tarn qu'il se fait définitivement connaitre du grand public, remportant en 2013 un titre de champion de France devant le grand favori : le RC Toulon. De nouveau finaliste l'année suivante, face au même adversaire, les Castrais sont cette fois-ci battus. Considéré comme l'un des joueurs moteurs de cette équipe de Castres, Remi Talès choisit pourtant de partir à l'orée de la saison 2015-2016 pour le Racing Métro 92. Il rejoindra donc l'Île de France à l'issue de la Coupe du monde.


Sa carrière en bleu

Avec le demi de mêlée Rory Kockott, il est l'un des choix forts de Philippe Saint André pour les postes de 9-10 à cette Coupe du monde. En concurrence avec François Trinh-Duc et malgré un temps de jeu très réduit en préparation, c'est bien le Montois d'origine qui a convaincu le sélectionneur. Un choix logique au vu de son parcours en Bleu. Remi Talès découvre le XV de France dans la foulée de son titre de champion en Top 14. Il découvre donc les Bleus lors d'une tournée estivale en Nouvelle Zélande. Malgré des performances oscillantes des Bleus, Remi Talès a gagné son ticket dans le groupe. Appelé régulièrement en 2013, 2014 et 2015, il n'y est jamais considéré comme un titulaire en puissance mais comme un joueur d'appui solide à l'esprit irréprochable.

Ses qualités

Pour un demi d'ouverture, et c'est surprenant, on ne lui cite pas immédiatement des qualités de buteur. Il n'en a jamais été un même s'il travaille sur ce point depuis maintenant plusieurs années. Pourtant son jeu au pied est intéressant comme le rappelait Philippe Saint André, il y a quelques années "La force de Rémi c'est la longueur de son jeu au pied". Capable d'aller chercher une touche à 40 mètres, il est un joueur précieux dans le jeu d'occupation. Très solide en défense, il n'hésite pas à attaquer la ligne et porter le ballon pour créer des brèches et ouvrir des espaces. Héritier d'un jeu appris dans les divisions inférieures, il s'attache d'abord à faire ce qu'il à faire le plus proprement possible. Loué pour ses qualités humaines, il est apprécié par l'ensemble du groupe.