VIDEO. Australie - Ecosse (35-34): Au bout du suspense, l’Australie bat l’Ecosse et passe en demi-finale 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Parcours Australie
Par Lucile Alard|Ecrit pour TF1|2015-10-18T18:11:29.845Z, mis à jour 2015-10-18T18:11:29.868Z

L’Australie a complété le carton-plein des nations du sud en venant à bout de l’Ecosse (35-34) au terme d’un match exceptionnel et plein de rebondissements.

Le match : La folie a envahi Twickenham

Huit essais, 69 points, le quart de finale entre l’Ecosse et l’Australie a viré à l’orgie de jeu. La rencontre a été indécise de bout en bout et a eu du mal à choisir un vainqueur. Le premier essai australien a fait croire, un temps, à une démonstration des Wallabies. Mais le XV du Chardon a su relever le défi proposé par ses adversaires. Avec un Greig Laidlaw des grands soirs (7/8 au pied), les hommes de Vern Cotter ont réussi à faire douter l’Australie. L’essai de Horne a permis à l’Ecosse de prendre l’avantage. Et malgré le 13e essai en Coupe du Monde de Drew Mitchell, c’est l’Ecosse qui a viré en tête à la pause (15-16). 

Sanctionnée d’un carton jaune juste après la pause, l’Ecosse a plié (doublé de Mitchell) mais n’a pas rompu. Sous une pluie typiquement écossaise, elle a continué d’attaquer alors que son capitaine enquillait au pied. Seymour puis Kuridrani ont permis aux deux équipes de se rendre coup pour coup. Et quand Bennett a plongé dans l’en-but à 5 minutes de la fin du match, donnant une avance de deux points à ses partenaires, l’exploit a semblé réalisable. Mais c’était sans compter sur Bernard Foley. Maladroit tout le match, l’ouvreur australien n’a pas manqué sa pénalité à la dernière minute (35-34 score final). L’Australie jouera pour une place en finale face à l’Argentine.

L’action : L’Ecosse croit tenir son exploit

James Slipper, le pilier australien, tergiverse devant ses 22m. Mark Bennett intercepte sa passe et file à l’essai. Avec la transformation réussie de Greig Laidlaw, l’Ecosse repasse devant alors qu’il n’y a plus que quelques minutes à jouer. Elle peut croire à l’exploit mais est condamnée pas la faute de Jon Welsh lors de la dernière minute. 

Le joueur : Bernard Foley

Souverain lors des phases de poules, l’ouvreur australien a balbutié son rugby face à l’Ecosse. Symbole de cette méforme inattendue, il a tout loupé au pied en première période, permettant ainsi au XV du Chardon de virer en tête à la pause. Contré au cours du deuxième acte, il offre le troisième essai aux Ecossais. Mais il a su se reprendre au meilleur moment. Quand il a eu la pénalité de la gagne au bout du pied, il n’a pas tremblé. Pourtant elle n’était pas facile à passer cette pénalité, un peu excentrée sur la droite, surtout pour un joueur peu en confiance depuis le début du match. Mais il l’a réussie et enterré les espoirs écossais.