Cette fois-ci, le XV de France s’impose face à l’Angleterre 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-08-22T21:16:57.070Z, mis à jour 2015-08-23T16:25:48.265Z

Impeccable samedi soir malgré quelques frayeurs en fin de match, le XV de France s'est offert une victoire référence sur l'Angleterre à quelques jours de la Coupe du Monde.

Meilleur dans tous les compartiments par rapport à la semaine dernière et dominateur pendant les 60 premières minutes du 101ème brunch, le XV de France a résisté à un retour en force des Anglais pour s’offrir leur scalp. C’est une victoire au Stade de France qui fait du bien aux têtes à la veille de l’annonce des 31 retenus pour la Coupe du Monde 2015.


TOUT SUR LA COUPE DU MONDE AVEC RUGBY WORLD CUP


Une domination pendant une heure
Comme sept jours plus tôt en Angleterre, les Français ont très bien démarré la rencontre. Sauf que cette fois, ils ont tenu pendant soixante minutes. Soixante minutes durant lesquelles ils ont étouffé des Anglais indisciplinés car offrant trop de pénalités que se sont chargés de transformer Speeding (3ème) puis Michalak (10ème, 16ème, 25ème, 33ème). Le demi d’ouverture, excellent samedi soir, en a profité pour passer devant Demaison pour le titre de meilleur marqueur en Bleu. Comme sept jours plus tôt, aussi, le XV de France a dominé le XV de la Rose dans la mêlée. Bien meilleurs en défense, les hommes de Philippe Saint-André ont juste eu du mal à trouver des ouvertures dans le camp adverse.
Les Anglais ont allumé la mèche trop tard
Après la pause, les hostilités ont repris de plus bel et les Français ne se sont pas fait piéger. Il faut dire qu’ils se sont très vite mis à l’abri avec un essai d'Huget, bien lancé par Michalak (46ème). Le joueur du RCT ne s’est pas fait prier pour le transformer et s’offrir une dernière pénalité (65ème) avant d’être remplacé. C’est d’ailleurs à partir de ce moment-là, quand l’Angleterre était menée 25 à 6, que les Coqs ont bizarrement commencé à souffrir. Un peu tardivement, le XV de la Rose a poussé et donné quelques sueurs froides à Philippe Saint-André quand il a vu ses hommes encaisser deux essais coup sur coup, par Cipriani (72ème) puis Joseph (77ème) transformés par Ford. Mais la défense des Bleus a finalement tenu bon pour éviter le hold-up.

Philippe Saint-André a trouvé ses réponses
Philippe Saint-André passera sans doute une nuit courte. Mais cette victoire de prestige pour ce deuxième match de préparation lui enlève pas mal d’épines du pied. Il doit surtout avoir une bonne idée des cinq noms qu’il rayera malheureusement de sa liste. Dans sa tête, un quinze type se dessine et il a compris qu’il avait besoin d’ailiers solides, comme Huget, pour gagner. A priori, les quinze titulaires de samedi soir feront partie du voyage mais il restera à voir quelle charnière, ou plutôt, quel demi de mêlée le sélectionneur associera à Michalak, indiscutable quand il évolue à ce niveau.