Dans l'actualité récente

Des forfaits et une retraite, les cinq infos à retenir de ce lundi 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Jean de Villiers - Afrique du Sud
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-09-28T19:08:06.049Z, mis à jour 2015-09-28T20:32:54.377Z

Pas de débordement sur les pelouses au programme du jour mais du mouvements en coulisses. Du forfait de Vunipola à la retraite prochaine de De Villiers, la Coupe du monde 2015 se joue aussi lorsqu'elle s'accorde une pause.

Les combats du week-end ont laissé des traces au coeur des sélections nationales. Les Gallois et les Anglais sont ceux qui payent le plus lourd tribut de leur débauche d'énergie.

Les Gallois gagnent mais perdent gros

Warburton et ses coéquipiers payent au prix fort la victoire capitale décrochée samedi face à l'Angleterre. Si leur avenir dans ce Mondial s'est éclairé, ils ont laissé quelque miettes sur la pelouse de Twickenham. Sorties peu de temps avant la révolte des Rouges, Hallam Amos et Scott Williams n'iront en effet pas plus loin dans cette aventure. Williams souffre du genou alors que son compatriote s'est déboité l'épaule. Pour les remplacer, un ancien et et un quasi-novice : James Hook (30 ans, 78 sélections) et Gareth Anscombe (24 ans, 1 sélection).

 

Vunipola s'en va, Easter revient

On croisait les doigts à Bagshot, dans le camp de base des Anglais, depuis samedi soir. Mais plus les heures s'égrenaient, moins les nouvelles se voulaient rassurantes. Touché au genou droit face aux Gallois, Billy Vunipola voit sa Coupe du monde s'arrêter ici. Les ligaments bel et bien abîmés ne lui offrent aucune autre alternative. C'est une vieille connaissance du rugby international qui veillera au grain désormais en troisième (ou deuxième) ligne puisque c'est Nick easter (37 ans, sélections) qui a été appelé. Le joueur des Harlequins, du haut de ses deux Coupes du monde déjà disputées, pourrait s'avérer bien utile.

De Villiers poussé vers la retraite

A l’issue de la victoire contre les Samoa, le capitaine des Springboks, Jean de Villiers, a annoncé sa retraite internationale après treize saisons au plus haut niveau. Forfait pour le reste de la Coupe du monde à cause d’une mâchoire fracturée pour la deuxième fois en un mois, il quitte la scène à 34 ans, 109 sélections au compteur et trois ans à la tête des Springboks. "Je n'ai pas fait de projets à long terme (...) Une chose est sûre, je ne vais pas jouer en Afrique du Sud", a-t-il confié en conférence de presse ce lundi à Newcastle. En 2003, De Villiers avait manqué l'épreuve en raison d'une grave blessure à un genou. En 2007, l'année de la victoire des Boks en France, il s'était blessé lors du premier match de poule. Quand ça veut pas...

 

Braid ne fera pas face aux Bleus

Le centre du Canada Connor Braid est une autre victime du week-end. Le centre des Canucks, qui disputait son premier Mondial, était sorti sur blessure, victime d'une fracture de la mâchoire et d'une commotion cérébrale, à la 14e minute lors de la défaite contre l'Italie samedi dernier. Contraint de déclarer forfait donc, il est remplacé pour la suite de la compétition par Patrick Parfrey, international de rugby à 7. Il pourrait faire ses grands débuts dans le Mondial ce jeudi (21h) face à la France, à Milton Keynes. 

Le Japon a revu sa copie

La Fédération internationale de rugby (World Rugby) a approuvé le nouveau plan d'organisation présenté par le Japon en vue du Mondial 2019. Selon ce nouveau plan, les matches initialement prévus au Stade national, qui ne sera pas construit en raison d'un surcoût, auront lieu au Tokyo Stadium alors que la finale sera jouée à Yokohama (72.000 places). Le Tokyo Stadium (50.000 places), qui fait désormais partie des 12 sites qui accueilleront des rencontres du Mondial, sera notamment le théâtre de la cérémonie d'ouverture et du premier match.


Revivez la victoire des Gallois face à l'Angleterre :

Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde. Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.

en savoir plus : Christian Jeanpierre, Denis Brogniart