Pays de Galles, Australie, Irlande, les cinq infos à retenir du week end 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Loris Belin|Ecrit pour TF1|2015-09-27T19:18:48.596Z, mis à jour 2015-09-27T19:18:59.611Z

Si vous avez raté votre week-end de rugby, pas de panique ! On vous fait le point des principales informations de cette fin de deuxième journée. Entre l'exploit du pays de Galles face à l'Angleterre, l'avalanche d'essais pour l'Australie ou la confirmation irlandaise.

Les gallois envoient un signe fort 

Dans un match énorme d’intensité, le Pays de Galles a créé la sensation en tapant l’Angleterre chez elle 28-25. Les gallois ont fait preuve d’une abnégation magnifique avec un Dan Biggar au plus que parfait au pied. Pour les anglais, c’est un sérieux coup d’arrêt dans la course à la qualification aux 1/4 de finale. 



Les favoris se reprennent 

L’Australie a très facilement dominé l’Uruguay et a signé le premier gros carton de cette Coupe du Monde (65-3). De son côté, l’Afrique du Sud s’est rebiffé après son revers surprise contre le Japon. Victoire plutôt convaincante 46-6 pour des sud-africains auteurs de six essais dont un triplé pour Petersen. 



Les cadors européens au rendez-vous

L'Irlande a confirmé en venant facilement à bout de la Roumanie 44-10 et confirme sa place de leader de la Poule D. L’Ecosse a tourné au diesel avant d’enlever le frein à main en seconde mi-temps pour disposer des Etats-Unis avec le bonus offensif (39-16) alors que les Américains menaient à la pause. L’Italie n’a elle pas brillé mais remporte l’essentiel à savoir la victoire sur le Canada (23-18).




De la casse chez les gros

 Cette deuxième journée a été marquée par de nombreux pépins physiques et particulièrement chez les favoris de cette coupe du Monde. Scott Williams et Hallam Amos (Pays de Galles) devraient annoncer leur forfait pour le reste de la compétition demain, de même que Billy Vunipola (Angleterre), vu aujourd’hui en béquilles dans le camp d’entrainement du XV de la Rose. Forfait déjà annoncé ce dimanche, le capitaine sud-africain Jean De Villiers a dû quitter les siens, lui qui disputait sa dernière compétition internationale de sa carrière. 


La fête du rugby en Angleterre

 Les anglais avaient sorti le grand jeu à Twickenham pour Angleterre – Galles joué dans une ambiance de folie malgré le score final. Mais plus fort encore, les Irlandais ont remplis le stade de Wembley pour battre le record de la plus grosse affluence de l’histoire de la Coupe du Monde de rugby avec 89.267 spectateurs.