Coste, Galthié, Quesada, Deans... Comme Ledesma, ces entraîneurs ont dû affronter leur pays d’origine 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Joséphine et Fabien Galthié dans 'Les Braves'
Par Julien CHESNAIS|Ecrit pour TF1|2015-10-22T14:00:50.717Z, mis à jour 2015-10-22T14:00:50.717Z

L’entraîneur de la mêlée australienne Mario Ledesma affrontera l’Argentine, son pays, dimanche en demi-finale. D’autres ont été dans la même situation que lui.

Le Français Georges Coste : sélectionneur de l’Italie entre 1993 et 1999

Le Perpignanais a laissé une trace indélébile dans le rugby italien. Il a été à la tête de la première formation transalpine à vaincre l’équipe de France. La seule sur le sol français à ce jour. Cette victoire historique, le 22 mars 1997 au stade Lesdiguières de Grenoble (32-40), permit aux Italiens d’acquérir la crédibilité nécessaire pour faire gonfler, trois ans plus tard, le Tournoi de cinq à six nations.


Voir la réactions des sélectionneurs lors des quarts de finale: 



Le Français Fabien Galthié : conseiller technique de l’Argentine (2008-2010)

Après avoir passé quatre saisons à la tête du Stade Français, l’ancien capitaine des Bleus rejoint les les Pumas en 2008. Dans un rôle de consultant. Durant deux ans, il distille ses conseils en stratégie pour apporter la rigueur qu’il manque alors à l’Argentine. Son intervention dans l’encadrement prend fin sur un coup d’éclat le 26 juin 2010. Quand la France s’incline lourdement en Amérique du sud le 26 juin 2010 (41-13).


Le Néo-Zélandais Robbie Deans : sélectionneur de l’Australie (2008-2013)

Il est à ce jour le seul coach néo-zélandais à avoir vaincu les All Blacks. Il a même réussi trois fois cette performance. Un bilan tout de fois à nuancer par 14 défaites face à son pays d’origine.


Le Français Jacques Brunel : sélectionneur de l’Italie depuis 2011

Entraîneur adjoint chargé des avants de l’équipe de France durant l’ère Laporte (2001-2007), l’ancien arrière d’Auch a pris les rênes de l’équipe italienne après le Tournoi 2011. Face à la France, il possède un bilan de quatre défaites, dont la dernière lors de ce Mondial (32-10), et une victoire, le 3 février 2013 à Rome (23-18).


L’Argentin Gonzalo Quesada : entraîneur-adjoint de l’équipe de France (2008-2011)

L’ancien demi d’ouverture des Pumas a été l’un des tous meilleurs buteurs de l’histoire. En 1999, il a d’ailleurs été le meilleur scoreur de la Coupe du monde (102 points). Une fois ses crampons rangés, celui qui a joué dans le top 14 pendant huit ans a été recruté par la fédération française. Son rôle ? Responsable du jeu au pied et des buteurs. Dans le staff des Bleus, il compte deux victoires face à l’Argentine pour une défaite.


Le Français Pierre Berbizier : sélectionneur de l’Italie (2005-2007)

A la tête de la formation transalpine, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France (1991-1995) n’a jamais battu les Bleus. Deux matches, deux défaites cuisantes. 37-12 lors du Tournoi 2006. Et 39-3 l’année suivante.


Mais aussi…

- Le Sud-Africain Nick Mallett : sélectionneur de l’Italie entre 2007 et 2011 (4 défaites face aux Springboks).

- Les Néo-Zélandais Warren Gatland (Irlande entre 1998 et 2011 et Pays de Galles depuis 2007), Joe Schmidt (Irlande depuis mai 2013), John Kirwan (Italie entre 2002 et 2005), Vern Cotter (Ecosse depuis mai 2014).