Dans l'actualité récente

Coupe du Monde 2007 : retour sur la polémique de la finale 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Rugby World Cup|Ecrit pour TF1|2015-08-09T12:00:46.459Z, mis à jour 2015-08-20T16:43:33.916Z

Les Anglais s'en souviennent encore : en 2007, pendant la finale face à l'Afrique du Sud, un essai de Cueto a été refusé. L'arbitre de la rencontre revient sur cet épisode.

En 2007, pendant la Coupe du Monde qui se déroulait en France, l’Angleterre affrontait l’Afrique du Sud en finale, une finale marquée par cet essai refusé de l’ailier Cueto. Etait-il valable ? Les arbitres d’alors ont décidé que non mais la polémique avait enflé et, encore aujourd’hui, le débat continue d’être alimenté. Aux yeux de Cueto, il aurait dû marquer. Alain Rolland, qui a eu la lourde tâche d’arbitrer la rencontre, revient sur cet épisode dans les colonnes de Rugby World. 

> LIRE L'ARTICLE SUR RUGBYWORLDCUP.COM



"Il y a un immense sentiment de fierté"
Avant de revenir sur l’épisode Cueto, Alain Rolland tient d’abord à partager sa chance d’avoir été choisi pour arbitrer une finale de Coupe du Monde, une tâche relevée mais, surtout, doublée d’un souvenir impérissable. "Lorsque Paddy (O'Brien, le chef des arbitres, ndlr) a cité mon nom, je me suis vu investi d'une véritable mission. Je me souviens juste que je me suis tourné vers Joël Dumet, qui se trouvait à côté de moi, et d'avoir ressenti beaucoup d'émotions lorsqu'il m'a félicité. J'ai perdu mes moyens." Il continue, "Lorsque vous êtes désigné arbitre de finale d'une Coupe du Monde de Rugby, vous êtes censé être le meilleur des arbitres de la planète à cet instant-là. Lorsque vous remettez ça dans le contexte, c'est juste énorme. Il y a un immense sentiment de fierté, en sachant que, en plus, vous représentez également votre pays ! C'est quelque chose dont je me souviendrais jusqu'à la fin de mes jours."


Le pied de Cueto
Si l’essai de Cueto n’a pas été validé, c’est tout simplement parce que la vidéo a révélé que l’ailier avait mis le pied en touche avant d’aplatir le ballon, tandis qu’il était plaqué par Danie Roussow. Bien sûr, la décision, compte tenu des enjeux, n’a pas été facile, "Nous avons eu une grosse discussion après coup dans le vestiaire des arbitres parce que ce n'était pas évident ». Au final, l’Angleterre, qui défendait son titre s’inclina sur le score de 6 à 15. Qui sait ce qui ce serait passé si l’essai de Cueto avait été accepté en début de seconde mi-temps ?"

Alain Rolland aurait-il fait différemment ?
Après coup, il est toujours plus facile d’avouer qu’on aurait fait les choses différemment. D’ailleurs, Alain Rolland ne s’en cache pas, "Je suis remonté jusqu'à la pénalité contre (Schalk) Burger qui n'avait pas libéré la balle assez rapidement. J'aurais dû le sanctionner plus durement et lui donner un carton jaune pour cynisme. Vu comment les règles ont évolué depuis, c'est ce qu'on aurait dû faire. Les arbitres sont plus intransigeants quand le jeu arrive dans la zone des cinq mètres." Maintenant, il est trop tard.

> SUIVRE RUGBY WORLD CUP SUR TWITTER