Dans l'actualité récente

Coupe du monde de rugby : les arbitres français dans le vif du sujet 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

RTX1LSOW
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-09-22T13:01:18.469Z, mis à jour 2015-09-22T13:13:52.322Z

Contingent le mieux représenté lors de cette Coupe du monde, les arbitres français ont eux-aussi lancé leur compétition. Avec le même objectif que le Quinze de France : être présent sur la pelouse de Twickenham le 31 octobre prochain pour la finale.

Trois arbitres tricolores - Jérôme Garcès, Romain Poite and Pascal Gaüzère -, sont présents outre-Manche et font de la France la nation la mieux représentée, devant la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'Angleterre et l'Irlande. Mathieu Raynal a lui été retenu comme arbitre assistant.

Jérôme Garcès a pris part à l'exploit

Le premier match où il a tenu le sifflet s'est transformé en affiche historique, avec la victoire surprise du Japon face à l'Afrique du Sud (34-32). Celui qui ignorait fin août s'il pourrait participer à l'événement à cause d'une blessure aux adducteurs, vit sa deuxième Coupe du monde consécutive. Mais pour cette compétition, après une première expérience à la touche, il est au centre des débats. Après le match de samedi, il arbitrera Angleterre-Pays de Galles le 26 septembre, puis Irlande-Italie le 4 octobre. Il sera également juge de touche à trois reprises.

Romain Poite, la vertu de l'endurance

Romain Poite doit être satisfait de sa première sortie pour son second Mondial après 2011. Lui qui considère "qu'un arbitre est content quand on ne le voit pas du match" est pour le coup passé inaperçu samedi dernier lors du large succès des Gallois face à l'Uruguay. Selon, l'arbitre français, c'est maintenant que le plus dur commence : "Il faut gérer l'enchaînement des matches dans un temps plus resserré que d'habitude. Pendant une Coupe du monde, on a au moins quatre matches en tant que référent plus trois autres comme assistant en trois semaines... C'est donc très exigeant (...) Pour être bien dans sa tête et être capable de prendre la bonne décision à tout moment, il faut avoir les jambes." Prochaine rencontres à son programme : Nouvelle-Zélande - Namibie (24 septembre), Angleterre - Australie (3 octobre) et Italie - Roumanie (11 octobre).

Pascal Gaüzère dans les starting-blocks

L'ancien troisième-ligne, licencié au club de l'US Tyrosse, ne regrette pas sa reconversion. A 38 ans, il participe à sa première coupe du monde et pour le Landais, les choses sérieuses commencent ce mercredi avec l'arbitrage de la rencontre entre l'Australie et les Iles Fidji. Le premier d'une longue série puisque l'arbitre français s'est également vu attribuer les rencontres Nouvelle-Zélande - Géorgie (2 octobre), Afrique du Sud - Etats-Unis (7 octobre) et Argentine - Namibie (11 octobre).

Mathieu Raynal l'a bien mérité

Le 8 mars 2013, Mathieu Raynal est fauché par François Van Der Merwe et Fabrice Estebanez lors du match opposant le Montpellier HR et le Racing Métro 92. Résultat : une quadruple fracture du tibia-péroné, entorse à chaque cheville et d'une fracture de la clavicule droite. Rien que ça. Après une longue année de convalescence, la perspective de participer au Mondial 2015 n'a jamais quitté son esprit. Celui qui n'officie qu'en tant qu'arbitre de touche lors de la compétition a touché du doigt son rêve samedi dernier. Après Pays de Galles - Uruguay, le Français va avoir l'honneur d'arbitrer deux fois les All Blacks lors de cette phase de poule.


Cliquez sur l'image pour retrouver les moments forts des premiers matches de la Coupe du monde :


meilleurs moments


Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde. Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.

en savoir plus : Christian Jeanpierre, Denis Brogniart