Coupe du monde de rugby : les Fidji, un premier test sérieux pour l'Angleterre 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Fidji Canada
Par Pierre-Alexandre Conte|Ecrit pour TF1|2015-09-18T15:45:27.252Z, mis à jour 2015-09-18T15:48:54.222Z

L'Angleterre débute ce vendredi soir (21h00) sa Coupe du monde à Twickenham, face aux Fidji. Un adversaire imprévisible, particulièrement joueur, capable de causer de réelles difficultés au XV de la Rose.

A l'heure de débuter la Coupe du monde sur ses terres, dans l'antre de Twickenham, l'Angleterre aurait certainement aimé savoir où elle mettrait les pieds. Mais le hasard du tirage au sort a réservé au XV de la Rose l'un, si ce n'est l'adversaire le plus imprévisible de la compétition : les Fidji. Une sélection de qualité, capable de semer le trouble lors du match inaugural de la compétition.


Capables du pire comme du meilleur


Pour comprendre la nature de l'adversité qui attend l’Angleterre, il suffit de jeter un œil dans le rétroviseur. Lors des deux derniers Mondiaux, les Fidjiens ont connu des performances en dents de scie. En atteignant les quarts de finale en 2007, ils ont d'abord montré qu'ils étaient capables de déjouer les pronostics, battant (38-34) et sortant au passage le pays de Galles de la compétition grâce, notamment, à un match impressionnant de Vilimoni Delasau, auteur de trois essais.  Avant de réaliser un parcours beaucoup moins glorieux quatre ans plus tard. Eliminés lors de la phase de poules, humiliés par un XV du Poireau revanchard (66-0), les Fidji ont affiché en 2011 leur plus mauvais visage. Celui d'une équipe terriblement irrégulière, coulant littéralement face aux nations majeures et incapables de battre leurs voisins Samoans.

La performance incroyable de Vilimoni Delasau face au pays de Galles, lors de la Coupe du monde 2007.


Une philosophie de jeu à double tranchant


Cette incapacité à faire preuve de constance se retrouve évidemment sur le terrain. L'incontestable point fort des insulaires réside dans leurs lignes arrières. Les Anglais ont conscience qu'il faudra éviter à tout prix de laisser des espaces à leurs ailiers, emmenés par le puissant Nemani Nadolo (125 kg), meilleur marqueur d'essais du Super 15 en 2014 avec les Crusaders. Mais les Fidjiens possèdent les défauts de leurs qualités. Spectaculaires, joueurs, capables de relancer de n'importe quelle partie du terrain et d'enflammer une rencontre, ils s'exposent également en permanence à des contres et ont souvent bien du mal à faire face lors que la pression se fait forte.



Quoi qu'il en soit, le XV de la Rose est prévenu, il faudra se montrer sérieux et appliqué pour franchir un premier obstacle plus vicieux qu'il n'y paraît.


Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde.

Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.

en savoir plus : Christian Jeanpierre, Denis Brogniart