Coupe du monde de rugby : La règle du jour - le score 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de rugby 2015 (Archives) - Règle : le Le score
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-09-21T13:30:43.745Z, mis à jour 2015-09-28T15:13:50.925Z

Essais, pénalités, drops, transformations qui donnent 5, 3 ou 2 points. Le score au rugby est difficile à suivre. Explications. C'est la règle du jour.

>CLIQUEZ ICI POUR RETROUVER TOUTES LES REGLES<


Pour gagner au rugby, il faut marquer davantage de points que son adversaire. Et pour marquer des points, il existe quatre moyens distincts : l'essai, la transformation, la pénalité et le drop ("drop goal" en anglais).


L'essai :

C'est l'action majeure dans le rugby. Marquer un essai, c'est comme marquer un but au football. C'est l'action qui donne le plus de points : 5 points. Pour marquer un essai, il faut qu'un joueur aplatisse le ballon derrière la ligne d'en but adverse (il s'agit de la ligne qui passe au niveau des poteaux). Si l'essai est accordé par l'arbitre, il est possible de le transformer.


La transformation :

Consécutive à un essai, il est impossible de "transformer" sans ce préalable. Pour transformer l'essai, un joueur, celui qu'on désigne comme le "buteur", doit frapper le ballon et le faire passer entre les perches adverses. S'il y parvient l'essai est dit "transformé" et 2 points supplémentaires sont accordés à l'équipe qui a marqué l'essai. Seul l'endroit d'où le buteur frappe évolue. Mais cet emplacement n'est pas choisi au hasard. 

Lorsque un joueur aplatit et marque un essai, il faut imaginer une marque à l'endroit exact où le ballon a touché le sol. A partir de ce point, il faut se représenter une ligne perpendiculaire à la ligne d'en but qui passe par ce point. Au moment de la transformation, le ballon doit être sur cette ligne. Seule la distance aux perches est à l'appréciation du buteur. 

C'est pour cette raison que souvent les joueurs essayent de se recentrer au moment de marquer un essai. Plus l'essai est marqué près des poteaux, plus la transformation sera facile (en face des poteaux) . 

La preuve en images avec l'essai italien de vendredi soir, Venditti rentre dans l'en but français et court vers le centre avant d'aplatir.


S'il n'y avait pas d'essai, il n'y aurait que des 0-0. Heureusement, pour éviter ça, il existe deux autres façons de marquer des points : la pénalité et le drop.


La pénalité :

En cas de faute importante de la part d'une équipe, l'arbitre peut siffler pénalité en faveur de son adversaire. Celui-ci peut décider de frapper au but, on dit souvent qu'il "prend les points". Il doit poser le ballon à l'endroit de la faute, et frapper le ballon de façon à le faire passer entre les poteaux, comme une transformation. Cette action rapporte 3 points.


Le drop :

Le dernier moyen de marquer des points est de tenter un drop. Encore une fois, il s'agit de frapper le ballon et de le faire passer entre les poteaux, à une différence près. Le drop se fait dans le jeu, c'est à dire que les deux équipes sont en mouvements. Le joueur qui souhaite marquer un drop doit laisser tomber ( "to drop" en anglais) le ballon et le faire rebondir avant de le frapper pour marquer. C'est une action très technique, car en cas d'approximation, le ballon peut mal rebondir ou être récupéré par l'adversaire. En cas de réussite, le drop rapporte 3 points.

Le meilleur exemple de drop reste celui du demi d'ouverture anglais Jonny Wilkinson en finale de la coupe du monde 2003. .

Une petite leçon d'histoire ( et de calcul) :

Reste donc la question des points. Ce décompte n'a pas toujours été. Aux origines du rugby, il n'y avait ni pénalité, ni drop. Seuls les essais transformés rapportaient des points. 1 seul.

L'essai a rapporté des points à partir de la fin du XIXe siècle : 1 point contre 3 pour la transformation, puis 2 points. En 1888, la pénalité est inventée et rapporte 3 points, ce qui n'a pas évolué jusqu'à nos jours. 

L'essai sera davantage valorisé à partir de 1894. Cette année là, la fédération internationale décide d'inverser le rapport de points essai-transformation. Désormais, l'essai vaudra 3 points et la transformation 2.

Le drop apparait en 1906. A cette époque, il vaut 4 points, ce qui perdurera jusqu'en 1948 et son passage à 3 points.

En 1973, l'essai passe à 4 points. La dernière évolution intervient en 1992, le passage à 5 points de l'essai.


>CLIQUEZ ICI POUR RETROUVER TOUTES LES REGLES<


Retrouvez en images, ces différents moyens de marquer.




Test 20XV




Test Rugby Mix
en savoir plus : Denis Brogniart, Christian Jeanpierre