Dans l'actualité récente

Coupe du monde de Rugby : XV de France - Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse des Bleus 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Saint Andre Conf de presse Roumanie
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-09-22T15:16:37.289Z, mis à jour 2015-09-22T15:16:40.533Z

A la veille d'affronter la Roumanie pour leur deuxième match dans cette Coupe du monde 2015, Dimitri Szarzewski, Yannick Nyanga et Sofiane Guitoune se sont présentés devant les journalistes pour la traditionnelle conférence de presse. On la décrypte.

Trois Bleus présents, trois profils différents pour cette conférence de presse en amont de France-Roumanie. Dimitri Szarzewski, l'un des anciens qui sera capitaine des Bleus ce mercredi, Yannick Nyanga revenu dans cette équipe au meilleur moment, et Sofiane Guitoune l'un des espoirs des bleus au sein de la ligne des trois-quarts. Trois absents du premier match, tous titulaire face à la Roumanie. Morceaux choisis.


Dimitri Szarzewski, fier capitaine

"Une énorme fierté d'être le capitaine de cette équipe", Dimitri Szarzewski va fêter son deuxième capitanat, après la rencontre contre l'Angleterre le 15 août dernier. Il a rappelé la nécessité d'être concentré face à la Roumanie malgré le manque de fraicheur physique : "Nous ne devons pas n’importe quoi, ne pas tomber dans un hourra rugby mais construire notre jeu pour arriver à la victoire".



Yannick Nyanga, la bonne formule

En tant que joueur expérimenté et sans la pression d'être capitaine, Yannick Nyanga a réjoui son auditoire. D'abord par son anglais, parfait, qui a surpris ses coéquipiers ; ensuite par ses réponses franches et sincères. Interrogé sur la présence du président de la République François Hollande, il a répondu tout sourire : "On ne savait pas... Cela fait plaisir parce qu’on représente la France, mais ce n’est pas lui qui nous fera gagner." Très heureux de jouer au stade olympique, il a souligné que les Bleus "ne sont pas là pour faire du tourisme. Alors Londres ou ailleurs... L’important est qu’on puisse se concentrer sur les matches."


Sofiane Guitoune, bizuth enthousiaste

Il va disputer sa toute première rencontre en Coupe du monde. Dans les tribunes contre l'Italie, Sofiane Guitoune sait ce qu'on attend de lui. "Je savais que j'allais jouer ce match-là, même avant la blessure de Yoann. À moi de me montrer". Sans prendre les Roumains de haut, il a montré un visage conquérant "On a envie de faire un gros match. Si on peut leur mettre 40 points, on le fera."


Quant au staff, il espère le bonus offensif (1 point supplémentaire au cas où l'équipe inscrit 4 essais). Comme le rappelle Patrice Lagisquet, "Il nous faut un bonus pour éviter que la première place ne se joue lors du dernier match face à l'Irlande."


Cliquez sur l'image pour revoir le résumé de France - Italie


error
en savoir plus : Denis Brogniart, Christian Jeanpierre