XV de France : Guitoune, Dulin et Le Roux ont marqué des points 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-09-24T15:32:16.133Z, mis à jour 2015-09-24T15:32:17.279Z

Face à la Roumanie, Sofiane Guitoune, Brice Dulin ou encore Bernard Le Roux ont réalisé une jolie performance. Si la performance des Bleus n'a pas été exemplaire, certains "remplaçants" du XV de France se sont fait remarquer.

L'objectif a été rempli. La France a battu la Roumanie (38-11) et a obtenu les 5 points d'une victoire bonifiée. Ce ne fut pas évident et pas toujours flamboyant. Néanmoins, dans ce match promis aux "coiffeurs" (ces joueurs destinés à être plus souvent remplaçants que sur le terrain) certains ont réussi à se faire remarquer et peut-être poser quelques questionnement au staff de l'équipe de France.


Guitoune, à un pied du triplé.

Deux essais pour l'ailier-arrière de l'Union Bordeaux-Bègles, il est l'un des joueurs à ressortir de ce match. Sa dernière prestation sous le maillot bleu datait d'un match très compliqué face à l'Angleterre en préparation estivale (défaite 19-14 à Twickenham). Annoncé comme doublure de Yoann Huget au début de la  Coupe du monde, Sofiane Guitoune a changé de statut avec le forfait de l'ailier toulousain. Guitoune n'a pas manqué sa chance ce mercredi. Un essai par période, à chaque fois sous une grosse pression roumaine, il a montré des qualités physiques et de vitesse intéressantes pour viser plus qu'une place en tribunes. Il lui a manqué quelque centimètres pour inscrire un troisième essai, synonyme de coup du chapeau. Il ne serait pas si surprenant de le voir à nouveau dans cette Coupe du monde.



Dulin, dévoreur d'espaces

Lui aussi sortait d'un match très difficile contre les Anglais à Twickenham. Aligné à l'aile gauche (numéro 11), Brice Dulin avait souffert face aux trois-quarts du XV de la Rose. Repositionné à l'arrière, son poste de prédilection, il a prouvé qu'il pouvait être une vrai alternative à Scott Spedding, le titulaire du poste. Français ayant le plus porté le ballon (134 mètres), loin devant son premier poursuivant. Il a été un attaquant exemplaire : 2 percées, 5 défenseurs battus. Il a également offert deux passes décisives à Sofiane Guitoune et Wesley Fofana. Polyvalent, capable de jouer à l'arrière comme sur l'aile, il pourrait lui aussi profiter de l'absence de Yoann Huget.


Le Roux, plaqueur fou

Bernard Le Roux, le flanker d'origine sud africaine est un peu le facteur X de cette équipe de France. Capable lui aussi de jouer à plusieurs postes, en deuxième-ligne ou en 3ème, il a fait les deux ce mercredi soir. Pour reprendre les termes de Bernard Laporte interrogé dans L'Equipe : "Pour moi, il y a un gagnant : Le Roux ! Il a joué deuxième-ligne mais a été aussi efficace qu'un troisième-ligne. Il a gagné au moins sa place dans le groupe". Auteur de 11 plaquages, au cours de la partie, il a fait mieux que n'importe lequel de ses coéquipiers. Repassé troisième-ligne en fin de rencontre, il a fait parler sa puissance jusqu'aux derniers instants du match. Le staff aussi l'a remarqué, Philippe Saint-André n'a pas manqué de le signaler : "Lui c’est un joueur de haut niveau. Il plaque, il avance, il se relève, à la dernière minute, il sprinte sur 40 mètres..." Tout est dit.


La victoire des Bleus face à la Roumanie en images



Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.   

en savoir plus : Denis Brogniart, Christian Jeanpierre, Match France Roumanie