Coupe du monde de rugby – XV de France : objectif finale pour Saint-André 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2015-09-15T07:44:37.446Z, mis à jour 2015-09-15T10:20:35.994Z

Le sélectionneur de l’équipe de France, Philippe Saint-André, assure que la France a l’ambition de se qualifier pour la finale de la Coupe du monde de rugby dans un entretien au journal l’Equipe. Pour l’entraîneur du XV de France, tous les éléments sont réunis pour réussir cette compétition.

Depuis près de quatre ans, il doit subir un flot de critiques sur les performances du XV de France. Avec seulement 42,5% de victoires sous son mandat, Philippe Saint André aborde la Coupe du monde en Angleterre avec le pire bilan pour un sélectionneur tricolore depuis l’arrivée du professionnalisme dans le rugby. Pas évident dans cette situation de créer un enthousiasme débordant autour de son équipe mais l’ancien entraîneur de Toulon l’affirme, ses joueurs seront au rendez-vous.


Satisfait de la préparation

Philippe Saint-André a souvent justifié les mauvais résultats du XV de France en raison du calendrier surchargé des clubs français qui l’empêche de profiter de ses joueurs sur de longues périodes contrairement à ses homologues européens. Cette fois la donne est bien différente puisque les Français ont commencé la préparation pour la Coupe du monde début juillet. Plus de deux mois de vie en groupe qui ont forcément ravi le sélectionneur : « Là je n’ai aucune frustration, avec des mecs en forme, qui vivent comme en club, soudés. On a fait des choses importantes dans la construction du groupe. Maintenant : feu ! Il faut y aller », lance-t-il dans les colonnes de l’Equipe.


De nouvelles armes dans le jeu au pied

Avec deux victoires (Angleterre, Ecosse) et une défaite (Angleterre) lors des matches de préparation, l’équipe de France a rassuré son sélectionneur sur ses points forts traditionnels. « On est une équipe très disciplinée, qui ne concède pas plus de huit pénalités sur nos trois matches […] Culturellement, on a une bonne conquête ». Mais la principale satisfaction de Philippe Saint André se situe dans la réussite de ses buteurs : « Le haut niveau, ce sont aussi les tirs au but où on n’a pas eu un bon pourcentage pendant trois ans et demi. Sur les trois derniers matches, on l’a eu ; et on est capables de mettre des buts au-delà des 50 mètres avec Scott Spedding. Les autres pays vont se dire… Avant ils pouvaient faire des fautes jusqu’aux 40 mètres, on ne mettait rien ! Plus maintenant. » Des affirmations qui pourraient être vérifiées dès samedi pour le premier match face à l’Italie.


« Revenir en France en novembre »

L’exemple Marc Lièvremont en 2011 souligne que la vérité d’un début d’année mondiale n’est pas forcément celle de la compétition. Un constat dont semble espérer ardemment Philippe Saint-André. Car au moment de fixer l’objectif, le sélectionneur affirme vouloir « revenir en France en novembre ». Traduction sportive : une place en finale de Coupe du monde. Faire aussi bien qu’il y a quatre ans, voire mieux en cas de victoire, une ambition qui peut surprendre pour une équipe qui a eu plus de défaites que de victoires depuis quatre ans. Mais Philippe Saint-André en est persuadé : « on a les moyens de battre toutes les nations sur un match ».

Reste à le démontrer sur le terrain lors des six prochaines semaines.

Retrouvez les dernières minutes de la finale de la Coupe du monde 2011, France-Nouvelle Zélande...



Durant toute la Coupe du Monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix: les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde


Test 20XVTest Rugby Mix


Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.