EN DIRECT : Argentine – Australie en cinq statistiques 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Hernandez vs Giteau
Par Raphaël BLOCH|Ecrit pour TF1|2015-10-25T12:55:30.814Z, mis à jour 2015-10-25T12:58:33.929Z

A quelques heures de la seconde demi-finale de la Coupe du monde 2015 entre l’Argentine et l’Australie dans le stade de Twickenham (17h, en direct sur TF1), retrouvez les cinq statistiques les plus marquantes.

14. Comme le nombre d’essais inscrits par l’ailier australien Drew Mitchell, toujours en course pour égaler le nombre record d’essais en Coupe du monde (15) codétenu par le Sud-Africain Bryan Habana et le All Black Jonah Lomu. Le joueur de Toulon a déjà inscrit quatre essais depuis le début du Mondial 2015. L'un des joueurs à suivre cet après-midi.


74. C’est le nombre de points marqués par l’ouvreur argentin Federico Nicolás Sanchez depuis le début de la Coupe du monde. Le meilleur marqueur de la compétition encore en lice, derrière l’Ecossais Greig Laidlow et le Sud-Africain Handré Pollard qui ont marqué 79 points, affiche un pourcentage de réussite de 87% face aux poteaux. Un joueur clé. 


6. Comme le nombre de demi-finales disputées par les Australiens en huit éditions. Seuls les Blacks font mieux avec sept demi-finales disputées depuis 1987. Sur leur cinq premières demi-finales (1987, 1991, 1999, 2003 et 2011) les Wallabies n'en ont en perdu que deux. En face, les Pumas ont joué une seule demi-finale, en 2007, qui s’est soldée par une défaite contre l’Afrique du Sud (13-37). L'expérience va-t-elle jouer ?

3277. C’est le nombre de mètres parcourus ballon en mains par les Argentins depuis le début de la Coupe du monde, soit l’équivalent de 27 terrains de rugby (120 mètres) traversés en cinq matches ou 8,2 mètres franchis par minute. Tout juste hallucinant. 


75. C’est le pourcentage de victoire de l’Australie face à l’Argentine. En 24 confrontations, les Wallabies l’ont emporté 18 fois et reste sur une série de 10 victoires sur les 11 derniers matches face aux coéquipiers de Juan Martín Hernández. Sur leur deux précédentes confrontations en Coupe du monde, les Wallabies l’ont emporté à chaque fois, 32-19 (1991) et 24-8 (2003).  Jamais deux sans trois ?