VIDEO– France-Roumanie (38-11) : Les Bleus, avec le bonus mais sans convaincre 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Yoann Palej|Ecrit pour TF1|2015-09-23T21:18:45.131Z, mis à jour 2015-09-23T21:29:59.129Z

Contesté en touche, battu dans les rucks et malmené en mêlée pendant la première période, le XV de France a eu beaucoup de mal à se défaire de la Roumanie (38-11) pour son deuxième match dans cette Coupe du Monde. Mais l’essentiel est là avec le bonus offensif à la clé !

Le match :


Il a fallu une bonne demi-heure à l’équipe de France pour prendre la mesure d’une Roumanie combattive mais aussi entreprenante. Forte sur les fondamentaux (touche et mêlée notamment), la sélection à la feuille de chêne a causé beaucoup de tourments à des Bleus bien pales. Mais qui ont trouvé les ressources pour aller chercher un point de bonus qui comptera dans le bilan du premier tour. Si Morgan Parra ouvre le score d’une pénalité dès la 8eme minute (3-0), c’est bien la Roumanie qui manque de peu de marquer un essai à la 20eme minute. Mais la vidéo, demandée par M.Peyper, donnera tort aux avants roumains. L’arbitre sud-africain offre tout de même une pénalité que se charge de transformer Vlaicu (3-3, 20eme). A la demi-heure de jeu, les Roumains se retrouvent à 14 suite à un carton jaune reçu par Ion. La France va vite en profiter. Sofiane Guitoune fixe Surugiu en bout de ligne et résiste au plaquage pour marquer (10-3, 32eme). Dans la foulée, Yannick Nyanga bénéficie d’un bon travail de Flanquart en position d’ailier pour aller marquer en coin (17-3, 35eme). Juste avant le repos, Vlaicu réduit l’écart d’une nouvelle pénalité (17-6, 40eme).

En deuxième période, les Bleus tardent à concrétiser leur emprise sur la rencontre. Il faut un nouvel exploit personnel de Sofiane Guitoune à l’aile pour offrir le point de bonus à la France (24-6, 66eme). Quelques minutes plus tard, Wesley Fofana y va également de son essai après une passe à hauteur intelligente de Brice Dulin. Rory Kockott, qui a remplacé Morgan Parra, transforme (31-6, 69eme). Un maul roumain vient finalement récompenser leur domination dans ce secteur de jeu. C’est Ursache qui termine le travail collectif (31-11, 74eme). Après que Sofiane Guitoune ait manqué de peu un triplé, Gaël Fickou concrétise une nouvelle action française. Le Toulousain s’engouffre dans une brèche ouverte par Rory Kockott après une belle prise en touche de Bernard Le Roux, et inscrit le cinquième essai français. 38-11, score final pour un XV de France balbutiant en première période et réaliste en deuxième. Place désormais au Canada le 1er octobre. 

Cliquez sur l'image pour voir l'essai du bonus de Fofana :


Rugby - Coupe du monde 2015 - France - Roumanie : revoir l'essai de Wesley Fofana

Le joueur :


Devancé par Sébastien Tillous-Bordes dans la hiérarchie des demis de mêlée du XV de France, Morgan Parra avait une belle occasion de bouleverser l’ordre établi par Philippe Saint-André. Et le numéro 9 de Clermont ne l’a pas manqué. On aurait pu évidemment saluer la prestation de Sofiane Guitoune, qui a marqué deux essais. Ou de Wesley Fofana qui a réussi une rentrée encourageante. Mais on a opté pour Morgan Parra, à un poste de demi de mêlée qui n’est jamais facile depuis de nombreuses années en équipe de France. Précieux derrière les regroupements, le joueur de 26 ans a tout fait pour dynamiser le jeu. Et si la prestation d’ensemble des Bleus n’a pas permis de s’extasier, le numéro 9 est tout de même à l’origine des deux essais français en première période. Il a en plus montré beaucoup d’efficacité dans ces coups de pied face aux perches avec un 100% dont trois transformations en coin peu évidentes. Un match complet qui promet pour la suite de la compétition. Il cumule désormais 345 points en équipe de France.

L'action :


On joue à peine depuis 3 minutes de jeu et un en-avant français offre une première mêlée avec avantage de l’introduction à la Roumanie. Le demi de mêlée des « Chênes », Florin Surugiu, introduit le ballon et la mêlée roumaine fait le travail. La première ligne française, avec pourtant Uini Atonio – joueur le plus lourd du tournoi avec 142kg – perd pied et ce sont tous les avants français qui se font enfoncé. L’image est saisissante puisque le surpuissant Louis Picamoles se retrouve sur les fesses. Le reste de la rencontre sera une copie conforme, la mêlée française est chahutée et la sortie de balle de Morgan Parra sera rarement sécurisée. Heureusement, les Bleus s’en sortiront grâce à d’autres fondamentaux mais il faudra se reprendre notamment face à l’Irlande qui a impressionné sur cette phase de jeu.


Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1

en savoir plus : Denis Brogniart, Christian Jeanpierre